10/08/2018

Quand et comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Faire carrière au même poste, dans la même entreprise, semble ne plus faire l’unanimité auprès des salariés du secteur privé. Selon le sondage BVA intitulé « La formation tout au long de sa carrière », 50% des salariés français souhaitent changer d’emploi et parmi eux, 50% pensent à changer d’entreprise et 46% de secteur d’activité. Et si vous engagiez une reconversion professionnelle ? Faut-il être jeune et fou pour se lancer à l’aventure ? Nos pros du recrutement sont là pour vous guider et vous encourager dans vos démarches.

A quel moment entreprendre une reconversion professionnelle ?

Que les choses soient claires tout de suite, il n’y a pas d’âge pour changer d’activité professionnelle. Que vous soyez un(e) jeune actif(ve), nouveau(lle) sur le marché de l’emploi, ou que vous ayez la quarantaine, rien ne vous empêche de vous engager sur un nouveau chemin. Le plus important, c’est d’avoir la tête sur les épaules. Et ce n’est pas parce qu’on a 25 ans qu’on ne peut pas faire les bons choix !

Il n’existe pas de période idéale pour entreprendre une reconversion professionnelle. C’est un ensemble d’éléments qui vont vous pousser à repenser votre situation et à faire de nouveaux projets.

Enfin, quel que soit le poste que vous occupez, vous pouvez choisir de travailler dans un nouveau secteur d’activité, même s’il est diamétralement opposé. Vous êtes fleuriste et rêvez de devenir agent immobilier ? Pourquoi pas ! Vous exercez le métier de peintre depuis plusieurs années en intérim et souhaitez passer de l’autre côté en devenant chargé(e) de recrutement ? C’est possible puisque c’est arrivé chez LIP ! Découvrez la success story de Laurent RUIZ.

Reconversion professionnelle, c’est grave docteur ?

D’après l’Insee, « près d’un actif sur dix veut changer de travail » actuellement. Les raisons de cette envie sont diverses : percevoir un meilleur salaire, avoir des horaires moins pénibles, meilleure ambiance ou encore lieu de travail plus proche du domicile familial. Si vous faites parmi de ces 2,3 millions de personnes actives, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

Chercher du sens à son travail est progressivement devenue une priorité pour les jeunes actifs, mais également pour les salariés en poste depuis plusieurs dizaines d’années. Se sentir utile est plus que jamais indispensable pour toutes les personnes qui travaillent. De plus, au fil de notre carrière, nos envies et nos ambitions évoluent et nos emplois peuvent ne plus correspondre à nos attentes. C’est à cet instant précis qu’une reconversion professionnelle traverse les esprits. Il n’y a donc rien de grave, bien au contraire. Maintenant que vous êtes rassuré(e), il est temps de passer aux choses sérieuses.

Faire face à une reconversion professionnelle liée à un handicap

Il arrive qu’une situation inattendue vous pousse à envisager une reconversion professionnelle. Quand elle est imposée, pour des raisons de santé par exemple, il faut aborder le sujet d’une toute autre manière. Il s’agit de faire le deuil d’une vie professionnelle et cette étape peut s’avérer très difficile à vivre, notamment si vous n’aviez pas envisagé de changer d’emploi.

En revanche, cela ne veut pas dire que vous êtes obligé(e) de quitter l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Vos employeurs peuvent vous proposer un reclassement interne avec l’aménagement du poste de travail ou des horaires. Pour cela, votre entreprise peut bénéficier d’un financement de la part de l’Agefiph (l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

Si vous avez besoin d’être formé(e) à de nouvelles méthodes de travail ou à un nouvel emploi, vous avez la possibilité de suivre un stage de rééducation professionnelle dans un centre spécialisé. A la fin de votre formation, vous obtenez un diplôme vous permettant de trouver un poste adapté à votre handicap.

Expliquer la reconversion professionnelle à ses proches, un défi de taille

Quel que soit votre âge, lorsque vous annoncerez votre projet de reconversion professionnelle à votre famille et à vos amis, vous devrez faire face aux remarques. D’un côté, il y a celles et ceux qui vous encourageront sans vous juger, et qui, au contraire, seront prêts à vous aider si besoin. Et de l’autre, il y aura les pessimistes, ces personnes qui n’arrivent pas à concevoir qu’on puisse quitter un emploi stable pour se lancer dans l’inconnu. Et là, c’est à vous de jouer ! Vous pouvez opter pour le célèbre « parle toujours tu m’intéresses » ou profiter de cet échange pour argumenter votre choix. En expliquant vos raisons, votre motivation, vous pouvez tout à fait faire changer d’avis un réticent et vous vous entraînez pour vos futurs entretiens d’embauche.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de continuer à croire à votre projet. Si vous en êtes là, c’est qu’il y a des raisons et ce n’est pas un cousin ou l’ami d’un ami qui va vous décourager ! Profitez-en pour vous entraîner à défendre vos idées.

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Avant tout, vous devez identifier le ou les éléments déclencheurs qui vous poussent à changer de vie professionnelle. Est-ce lié à une lassitude ? un manque de reconnaissance ? un problème avec la hiérarchie ou la morale de l’entreprise ? une impossibilité d’évoluer ? Cette étape est primordiale car elle permet de ne pas reproduire la situation qu’on fuit en changeant d’emploi. Ainsi, en répondant à ces questions essentielles, vous commencez votre processus de reconversion professionnelle.

Ensuite, vous devez définir vos priorités. Quels sont mes besoins ? Quelles sont les missions que je suis prêt(e) à accepter ? Dans quel type d’entreprise ai-je envie de travailler ? En fonction de vos réponses, vous pourrez orienter votre projet vers un poste et un secteur d’activité qui vous plaisent, tout en veillant à ne pas trop restreindre votre sélection.

Les qualités nécessaires pour réussir votre changement de vie professionnelle

Pour parvenir à votre objectif, vous devez posséder ce qu'on appelle des "soft skills". En d'autres termes, vous devez faire preuve de motivation, d’optimisme et d’énergie positive même en cas de difficultés. Vous ne devez pas baisser les bras devant les obstacles ; si votre projet de reconversion professionnel vous tient vraiment à cœur, ne perdez jamais de vue que le but est de tout faire pour le réaliser. Pour cela, vous pouvez suivre des formations auprès d’organismes agréés afin d’obtenir un diplôme ou une certification.

Enfin, pour ne pas vous lancer dans une aventure dangereuse, nous vous conseillons vivement de prévoir des périodes d’immersion pour découvrir le métier auquel vous souhaitez vous destiner. Renseignez-vous auprès des professionnels qui exercent cette profession et essayez de réaliser des stages ou des missions de travail temporaire pour être sur le terrain et remettre un pied dans le monde du travail.

Choisir le type de reconversion professionnelle le plus adapté

Il existe plusieurs types de reconversion professionnelle possible. Vous pouvez choisir de passer du statut de salarié à dirigeant en créant votre entreprise ou de changer complètement de métier.

La troisième solution est ce qu’on appelle la « réinvention professionnelle ». Dans ce cas, vous restez dans la même société mais vous changez de poste, c’est souvent le cas dans les usines où le travail à la chaîne est difficile à vivre sur le long terme. Vous pouvez également exercer le même métier mais dans une société appartenant à un secteur d’activité complétement différent de celui que vous venez de quitter.

Quel que soit votre choix, la reconversion professionnelle que vous souhaitez engager demande de l’investissement et ne peut aboutir que si vous vous donnez tous les moyens pour y parvenir.

Les impacts de la reconversion professionnelle sur la vie privée

Lorsque vous prenez la décision de quitter un emploi pour lancer votre entreprise ou changer de secteur d’activité, vous devez penser aux impacts sur votre vie privée. En effet, votre train de vie va changer pendant un laps de temps plus ou moins long. Salaire, disponibilités, chômage, vacances… C’est tout l’équilibre de votre famille qui est concerné par votre choix. Inutile cependant de culpabiliser et d’abandonner vos projets ! Prenez le temps de vous poser, de réfléchir aux solutions possibles et abordez le sujet sereinement avec vos proches.

Vous devez les séduire, leur montrer que vous n’avez pas pris la décision sur un coup de tête et que vous êtes tout à fait conscient(e) des changements que vous allez provoquer. Vous devez anticiper et prévoir au mieux votre programme de reconversion professionnelle.

Enfin, il peut arriver que malgré tous les efforts du monde, votre projet n’aboutisse pas. Dans ce cas, n’oubliez jamais que vous avez le droit à l’erreur. Le plus important est de savoir rebondir, en prévoyant un plan B pour ne pas vous retrouver dans une situation délicate. Dans ces conditions, repartez à la chasse aux offres d'emploi.

Le top 5 des secteurs d’activité qui recrutent après une reconversion professionnelle

Vouloir changer de métier c’est bien, choisir une profession qui recrute, c’est mieux. Avant de vous lancer dans votre projet, assurez-vous que le poste que vous souhaitez occuper et qui vous fait tant rêver est accessible. Pour vous aider dans votre orientation, nos expert(e)s en recrutement ont sélectionné les 5 secteurs qui recrutent le plus :

  • Le numérique : développeur web, traffic manager, data scientist ou encore UX designer ont le vent en poupe ;
  • Les métiers de bouche : que ce soit en cuisine, en salle, auprès d’artisans ou de magasins de grande distribution, les professionnels des métiers du goût sont très recherchés ;
  • Le Transport et la Logistique : les entreprises de ces secteurs d’activité sont également nombreuses à chercher des conducteur(rice)s de poids lourds, de véhicules légers ou des préparateurs de commande ;
  • Le Bâtiment et les Travaux Publics : vous rêvez de devenir couvreur(se), maçon(ne), manutentionnaire ou encore conducteur(rice) d’engins de chantier ? Vous trouverez votre bonheur sans problème ;
  • Le service à la personne : à l’heure où nous restons chez nous le plus longtemps possible, les aides à domicile sont indispensables. Les entreprises de service à la personne recrutent tout au long de l’année des personnes de tout âge et de tout horizon.

Vous êtes à la recherche d’une nouvelle opportunité professionnelle près de chez vous ? Consultez nos 2 000 CDI, CDD et missions de travail temporaire sur notre site emploi.