01/05/2019

Pourquoi les salariés français veulent-ils changer d’emploi ?

Pour des raisons personnelles ou professionnelles, prendre la décision de changer d’emploi n’est pas sans conséquence. Et pourtant, en 2017, 2,3 millions de personnes en poste souhaitaient se lancer dans une nouvelle aventure, soit un peu moins d’un actif occupé sur 10, d’après l’Insee. Faisons le point sur les motivations et les métiers que les salariés souhaitent fuir.

Pourquoi vouloir changer d’emploi quand on est salarié actif ?

Il existe de nombreuses raisons différentes qui poussent les salariés à vouloir changer d’emploi au cours de leur carrière.

D’une part, 27% des personnes interrogées souhaitent avant tout améliorer leurs conditions de travail ou trouver un emploi mieux adapté à leurs contraintes personnelles. Cela passe par des horaires aménagés, une proximité du lieu de travail et du lieu d’habitation ou encore une meilleure ambiance de travail. Les femmes et les personnes de plus de 50 ans sont les plus concernées d’après l’Insee.

D’autre part, 23% des salariés mettent en avant le souhait d’augmenter leur revenu, et il est clair que c’est en changeant d’entreprise que les revenus peuvent augmenter considérablement. Ils sont 19% à vouloir trouver un emploi plus stable car ils craignent de perdre leur emploi actuel et de se retrouver au chômage. Et seulement 16% des personnes interrogées disent chercher un emploi plus intéressant. Rien d’étonnant quand on sait que nous cherchons tous un métier nous permettant d’être utiles de nous épanouir professionnellement. Enfin, 15% des répondants mentionnent d’autres raisons comme le souhait de changer de métier ou de secteur d’activité ou la volonté de déménager.

Changer d’emploi oui, mais il faut rechercher activement

D’après l’Insee, seuls 38% des actifs occupés sont en recherche active. Les 62% restants disent ne pas avoir le temps de se pencher sérieusement sur la question. Cela laisse à penser qu’entre avoir envie de changer d’emploi et sauter le pas, il y a encore du boulot...

Malgré tous les efforts du monde, les actifs occupés sont moins de 10% à avoir trouvé un nouvel emploi au cours du trimestre suivant le début de leurs démarches. En effet, la dure réalité est que le changement de vie professionnelle n’est pas toujours facile. Il faut donc persévérer, croire en son projet et ne pas baisser les bras à chaque obstacle.

Enfin, en 2017, 26,9 millions de personnes occupaient un emploi. Parmi elles, 2,3 millions souhaitaient trouver un autre travail en remplacement de l’actuel, ce qui représentait 8,7% des salariés occupés. Ce pourcentage reste stable depuis plus de trois ans mais peut connaître une augmentation dans les mois et années à venir.

Les salariés en contrat court davantage attirés par un changement d’emploi

En 2017, la volonté de changer d’emploi concerne davantage les salariés en contrat court (17,4% en CDD et 26,7% en mission d’intérim). 47% des salariés en CDD et 65% des intérimaires, recherchent en priorité la stabilité de leur situation professionnelle. Pour eux, le fait de chercher un nouvel employeur est lié à l’échéance définie de la fin de leur contrat ou mission. Ils souhaitent donc anticiper leurs démarches de recherche d’emploi.

A l’inverse, seuls 7,8% des salariés en CDI souhaitent changer d’entreprise dans les mois et années à venir. Ils souhaitent avant tout bénéficier de meilleures conditions de travail (35%) et un emploi plus intéressant (19%), l’un n’allant pas sans l’autre quand on y réfléchit bien.

Le souhait de changer d’emploi varie en fonction de la durée du contrat et de l’ancienneté

Dans cette étude réalisée par l’INSEE, pas de surprise : les salariés en contrat très court (moins d’un mois) sont 28,5% à vouloir changer d’emploi, contre 17,7% des employés en contrat de 3 à 6 mois et 10% de ceux en contrat supérieur à 12 mois.

Plus les salariés sont dans une entreprise depuis longtemps, moins ils sont intéressés pour changer d’emploi : seulement 5,8% de ceux ayant plus de 10 ans d’ancienneté contre 9,9% des employés ayant moins de 10 ans d’expérience. Les derniers arrivants envisagent le changement d’emploi comme une opportunité d’augmenter leurs revenus (31%) tandis que les salariés ayant plus de 10 ans d’ancienneté ne sont que 18% à y penser. En revanche, ces derniers privilégient davantage la recherche de meilleures conditions de travail (39% des salariés en CDI ayant plus de 10 ans d’expérience) contre 22% des employés arrivés il y a moins d’un an dans l’entreprise.

Les différents profils de personnes souhaitant changer d’emploi

Les femmes et les hommes ont des attentes différentes

Parmi les personnes ayant répondu à l’enquête de l’INSEE, 9,1% des femmes et 8,3% des hommes souhaitent trouver un autre emploi. Les raisons principales diffèrent en fonction du sexe des répondants ; 29% des femmes préfèrent bénéficier de meilleures conditions de travail contre 25% des hommes, tandis que les hommes souhaitent plutôt un emploi mieux rémunéré (22% contre 20% des femmes). Quant aux autres raisons avancées dans l’étude, les résultats de l’enquête sont stables.

Jeunes actifs et salariés expérimentés n’ont pas les mêmes besoins

Les résultats de l’enquête diffèrent également en fonction de l’âge des répondants. En effet, pour la tranche d’âge 15-24 ans, connue sous le terme millenials, 38% des salariés souhaitent trouver un emploi plus stable en raison de la précarité de leur emploi (CDD ou intérim) ; 18% aimeraient un job mieux rémunéré et seuls 7% recherchent de meilleures conditions de travail.

Concernant la tranche d’âge 25-49 ans, ils sont 25% à vouloir de meilleures conditions de travail, 18% à chercher un emploi plus stable et 22% espèrent augmenter leurs revenus en changeant d’emploi.

Enfin, la tranche d’âge des séniors (50 ans et plus), est plus intéressée par les conditions de travail (33%) et un emploi mieux rémunéré (26%) plutôt que par la stabilité de l’entreprise (18%).

Les professions exercées par les salariés souhaitant changer d’emploi

Parmi les 25 millions de salariés en France, 10,7% des ouvriers et 10,5% des employés souhaitaient changer d’emploi en 2017. Seuls 8,1% des professionnels intermédiaires, 7% des salariés cadres et 3,4% des agriculteurs, artisans commerçants et chefs d’entreprise se disent intéressés par la recherche d’un nouveau job.

Comment les salariés occupés recherchent-ils un nouvel emploi ?

Pas de surprise de ce côté-là non plus, les petites annonces et les offres d’emploi en ligne sont majoritairement sollicitées pour trouver un nouveau travail (80% des répondants). 63% d’entre eux contactent des relations personnelles ou professionnelles (le réseau, toujours le réseau !), et 55% déposent une candidature spontanée sur les sites internet des entreprises qui les intéressent.

Lorsque le souhait de changer d’emploi est lié à la stabilité ou à la volonté d’augmenter les revenus, les actifs occupés contactent Pôle Emploi (46%) ou une agence d’intérim (68%). Pour celles et ceux qui désirent trouver de meilleures conditions ou un travail plus intéressant, ils sont respectivement 29% et 34% à faire appel à des professionnels de l’emploi.

Vous souhaitez changer de vie professionnelle, et commencez une nouvelle aventure ne vous fait pas peur ? Retrouvez toutes nos offres d’emploi en CDD, CDI et missions de travail temporaire sur notre site emploi !