26/10/2018

Comment réussir un entretien d’embauche quand on ne possède pas de diplôme ?

Vous avez décroché un entretien d’embauche après avoir postulé à une offre d’emploi qui vous intéresse ? Vous n’avez pas de diplôme universitaire mais possédez des expériences professionnelles significatives ? Misez sur vos activités et préparez-vous à expliquer les raisons de votre statut d’autodidacte ! L’objectif est de séduire le recruteur, de le rassurer et de lui prouver que l’absence de diplôme ne signifie pas que vous êtes moins doué(e) qu’une personne diplômée. A vos crayons, prêt(e)s, notez !

Etre autodidacte, un atout lors d’un entretien de recrutement ?

En France, les diplômes sont encore très importants pour les recruteurs. Même si les universités continuent de séduire de nombreux étudiants chaque année, certains d’entre eux font le choix de quitter le système scolaire avant même d’avoir obtenu le brevet, le baccalauréat ou un autre diplôme.

En revanche, cela ne veut pas dire qu’ils abandonnent toute volonté de trouver un emploi, au contraire. Ces jeunes font souvent preuve de bonne volonté et veulent trouver des solutions pour apprendre le métier qui les intéressent vraiment, en dehors des sentiers battus. Ils deviennent donc autodidactes et prennent du plaisir à enrichir leurs connaissances auprès de professionnels, sans être contraints d’assister à des cours.

Malheureusement, les autodidactes sont souvent confrontés à des idées reçues persistantes liée à l’absence de diplôme sur leur CV. Ce manque de légitimité ne doit pas remettre en question ce qu’ils ont appris au cours de leurs différentes expériences professionnelles ou bénévoles mais ils vont devoir argumenter subtilement les raisons de leur candidature.

Comment devient-on autodidacte en 2018 ?

Quitter les bancs de l’école avant d’avoir obtenu le moindre diplôme est risqué mais pas impossible. Grâce au numérique et à quelques entreprises, certaines professions sont accessibles aux personnes motivées, quel que soit leur niveau scolaire.

La révolution des Mooc, ces cours en ligne pour toutes et tous

Grâce au web, de nombreuses formations payantes ou gratuites sont accessibles. C’est par exemple le cas des Mooc (Massive Open Online Course) qui sont des formations en ligne permettant de se former à un métier du numérique, de la comptabilité ou encore de l’enseignement. Ces Mooc sont ouverts à toutes et à tous et rencontrent un succès grandissant en raison de leurs contenus de qualité et répondant à un besoin important de se former soi-même.

Les stages en entreprise pour découvrir des métiers, des secteurs d’activité, leurs avantages et inconvénients

Heureusement, les recruteurs ne s’intéressent pas qu’aux diplômes obtenus. Les expériences professionnelles et bénévoles sont également très importantes et peuvent faire la différence face à deux profils qui intéressent un professionnel du recrutement.

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de diplôme, que vous n’avez pas pris d’initiative pour découvrir des métiers. Vous avez effectué des stages en entreprise ? Mettez-les en avant ! Détaillez les secteurs d’activité concernés et décrivez ce que vous avez retenu de ces immersions de façon concrète. Vos découvertes, qu’elles soient positives ou négatives, doivent vous avoir permis de savoir les tâches qui vous intéressent et celles que vous n’êtes pas prêt à accepter.

Grâce à des organismes de formation, vous pouvez accéder à des stages de quelques jours. Renseignez-vous auprès de vos référents et ne fermez aucune porte pour décrocher un entretien d'embauche sans diplôme.

Votre statut d’autodidacte, vous ne devez pas en avoir honte, bien au contraire ! C’est aujourd’hui un atout, une spécificité que vous pouvez tout à fait mettre en avant lors d’un entretien de recrutement. Vous devrez cependant argumenter efficacement vos choix et les compétences acquises lors de votre apprentissage en solo. Si vous décrochez un entretien après avoir envoyé un CV sur lequel ne figure aucun diplôme, c’est que le recruteur est disposé à en savoir plus sur votre profil d’autodidacte… et là, c’est à vous de jouer !

Montrer sa motivation pour réussir un entretien d’embauche sans diplôme

L’envoi de votre candidature a porté ses fruits, vous venez de décrocher un entretien de recrutement. Si votre CV et votre lettre de motivation a séduit un recruteur, c’est déjà une première étape importante qui est franchie. Bravo ! Maintenant, place au rendez-vous.

Lors de votre entretien de recrutement, vous devez prouver votre motivation et votre volonté à pourvoir le poste pour lequel vous avez envoyé votre candidature. N’hésitez pas à montrer que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise, ses valeurs, ses services, ses clients et concurrents et que vous connaissez parfaitement les missions proposées. Ainsi, vous rassurez le recruteur en prouvant votre réel intérêt pour le poste. N’abordez pas vous-même le fait que vous n’avez pas de diplôme, le recruteur reviendra sans doute sur cette particularité au cours de votre échange.

L’importance des soft skills lorsqu’on ne possède pas de diplôme

Les critères de recrutement évoluent et varient en fonction des professions, des secteurs d’activité et des postes à pourvoir. Mais une tendance semble se développer à grande vitesse, celle de l’importance des « compétences douces », plus connues sous les termes anglais « soft skills ».

Il s’agit des compétences comportementales et humaines telles que l’audace, la gestion d’équipe, la créativité, l’écoute, l’humilité ou encore l’optimisme. Ces qualités ont pour particularité de placer l’humain au cœur de la stratégie de recrutement, et c’est une très bonne chose !

En tant qu’autodidacte, vous avez inévitablement développé des facultés personnelles qui vous sont très utiles au quotidien et dans vos missions professionnelles. Prenez quelques minutes pour les définir, n’hésitez pas à questionner vos anciens collègues sur ce qu’ils retiennent de votre comportement en entreprise.

Enfin, choisissez les soft skills à mettre en avant en fonction du poste pour lequel vous candidatez. L’adaptabilité sera importante si vous devez être en contact avec différents publics et l’esprit d’équipe sera indispensable si le poste de chef de projet vous intéresse. A l’inverse, privilégiez la créativité si vous visez un poste de graphiste.

Pour réussir un entretien d’embauche sans diplôme, insistez sur vos expériences extra-professionnelles

En dehors du parcours scolaire classique qui a pour but de nous transmettre des savoirs généraux, il existe de nombreuses façons d’acquérir des compétences utiles dans le monde du travail. Bénévolat auprès d’associations artistiques, culturelles ou sportives, service civique, volontaires lors d’événements, toutes vos expériences vous ont apporté des connaissances, des compétences et ils seraient dommage de ne pas en parler lors de votre entretien d’embauche sans diplôme. N’oubliez pas que le recruteur est avant tout un être humain doué d’analyse et que vos activités extra-professionnelles peuvent dire beaucoup de choses sur vous et votre caractère.

Réussir un entretien d’embauche en abordant vos hard skills

Rassurez-vous, même sans diplôme, vous possédez des compétences techniques acquises en tant qu’autodidacte. Il s’agit de ce qu’on appelle communément les « hard skills ». On peut citer par exemple la maîtrise d’un logiciel, la possession d’une certification ou d’un permis... Bref, en fonction du poste que vous souhaitez occuper, précisez que vous savez utiliser les tableurs Excel ou un logiciel de comptabilité, ou encore que vous êtes bilingue. Dans la majorité des métiers, des hard skills spécifiques sont indispensables et les recruteurs accordent une importance particulière à s’assurer que vous les possédez avant de vous confier la mission. C’est pour cette raison que vous pouvez être amené(e) à réaliser un test lors de votre entretien de recrutement.

Les conseils des professionnels du recrutement pour réussir un entretien sans diplôme

D’après Hymane Ben Aoun, directrice d’un cabinet de recrutement, « les entretiens avec des candidats sans expérience ne sont pas faciles pour les recruteurs ». Habitués à sélectionner des personnes en fonction de leur bagage universitaire, ils doivent davantage se concentrer sur les qualités humaines et les expériences professionnelles passées. Il apparaît alors difficile de juger l’expérience technique d’un(e) candidat(e), sans avoir recours à un test.

La meilleure façon de retenir l’attention d’un recruteur est de préparer son entretien d’embauche sans diplôme. Pour cela, il faut s’entraîner à dire haut et fort vos arguments servant à convaincre votre interlocuteur. Ne négligez pas les règles de savoir-être à savoir la ponctualité, la politesse, l’attitude physique, et le vocabulaire soigné. Ayez confiance en vous (mais pas trop) et partez en entretien avec la conviction que le poste est fait pour vous… et que vous êtes fait pour le poste.

Vous n’avez pas de diplôme et êtes à la recherche d’un emploi près de chez vous ? Découvrez plus de 2 000 offres à pourvoir dans tous les secteurs d’activité et partout en France !