01/02/2019

Quelles soft skills faut-il indiquer dans un CV pour séduire les recruteurs ?

En dehors des connaissances professionnelles, un candidat doit se démarquer de ses concurrents grâce à sa personnalité. Les qualités sont de plus en plus importantes dans le processus de recrutement, et peuvent faire la différence lors de la prise de décision. Nos experts de l’emploi vous disent tout sur les soft skills qui plaisent aux recruteurs.

Qu’est-ce qu’une soft skill ?

Cet anglicisme a fait sa place dans le vocabulaire des Français, et il est désormais courant de lire les termes « soft skills » dans les offres d’emploi ou les articles d’actualité (la preuve ici !). Ce que l’on appelle une soft skill peut être traduite comme une compétence humaine ou comportementale. Elle représente une valeur, une qualité appartenant à un individu et permet de décrire sa personnalité.

Quid des hard skills ?

A l’inverse des compétences comportementales, on retrouve les « hard skills ». Il s’agit là des compétences techniques, diplômes et expériences professionnelles que possède un candidat. Cela peut concerner la maîtrise d’un outil, d’un logiciel, la possession du permis de conduire, de certifications et habilitations. A l’inverse des soft skills, les hard skills déterminent les connaissances techniques d’un professionnel, et elles peuvent s’avérer indispensables dans certains cas. Par exemple, pour occuper un poste d’électricien, les habilitations électriques sont essentielles. A l’inverse, un conseiller clientèle peut apprendre la maîtrise d’un logiciel informatique une fois qu’il a décroché le poste.

L’importance des soft skills dans le processus de recrutement

D’après l’étude réalisée par Hellowork auprès de 314 recruteurs professionnels, l’humain au cœur du processus de recrutement : les soft skills sont très importantes pour 86% d'entre eux. D’ailleurs, elles représentent un motif de refus d’une candidature pour 98% des recruteurs ! Attention donc à indiquer des soft skills qui correspondent aux profils recherchés pour le poste que vous souhaitez pourvoir. En fonction de vos qualités, les recruteurs sont prêts à faire des concessions sur les diplômes (85%), voire sur l’expérience professionnelle (79%).

Quelles sont les soft skills préférées des recruteurs ?

Pour comprendre ce qui séduit les recruteurs, de nombreux sites emploi ont mené l’enquête ces dernières années. La récente enquête annuelle de nos confrères sur « la recherche d’emploi et le recrutement en 2018 » révèle les principales soft skills privilégiées par les recruteurs lors d’un entretien d’embauche.

Il faut avant tout que le candidat fasse preuve de savoir-être, d’esprit d’équipe, d’autonomie, de respect mais il doit également être ouvert aux changements et le sens de l’initiative est important, voire indispensable pour pourvoir certains postes stratégiques.

Parmi les soft skills qui rassurent un recruteur, on peut également citer la résolution de problèmes, la confiance, l’empathie, la gestion du temps et du stress, ou encore la créativité.

Comment définir ses propres soft skills pour séduire un recruteur ?

Pour qu’un recruteur ait connaissance de vos soft skills, un seul moyen : les indiquer sur votre CV. Au même titre que vos compétences linguistiques et informatiques, vous pouvez ajouter une rubrique « Compétences humaines » ou « Compétences comportementales », dans laquelle vous ajoutez les soft skills qui vous caractérisent. En revanche, il peut être difficile de les définir soi-même. Nos professionnels du recrutement vous conseillent de demander à votre entourage, à vos collègues ou encore à vos responsables quelles sont les qualités humaines qui vous définissent le mieux. Bien évidemment, vous devez choisir des soft skills qui correspondent au profil de poste recherché.

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Déterminez vos soft skills et consultez plus de 1 500 annonces sur notre site emploi !