31/01/2020

L’emploi d’aide-soignant est en première ligne face au Coronavirus

Les aides-soignants font partie des maillons de la chaîne de santé mobilisés depuis le début de l’épidémie du Covid-19. Leur travail est indispensable dans la lutte contre le virus, notamment auprès des patients contaminés. Et ce n’est pas pour rien qu’ils sont salués tous les soirs à 20h par les Français. Applaudissements et chants solidaires résonnent dans les rues de notre pays pour remercier et encourager le personnel de santé. (Pour simplifier la lecture de cet article, nous avons utilisé le terme masculin “aide-soignant” mais les femmes sont bien évidemment concernées).

Le manque de moyen rencontré par les aides-soignants

Chaque jour, ils vont au travail pour dispenser des soins à ceux qui en ont besoin. A domicile, en EHPAD ou dans les hôpitaux, ils effectuent un travail difficile, jour et nuit, et sont très exposés à la contamination. Comme leurs confrères du secteur de la santé, ils sont confrontés à une pénurie de matériel destiné à les protéger contre le virus. Ils se retrouvent souvent désemparés car le manque de masques, gants et gel hydroalcoolique est une réalité alarmante. Et même s’ils respectent les gestes barrières, comme se laver les mains très régulièrement, éternuer dans leur coude ou encore ne pas se serrer la main, les aides-soignants restent en contact rapproché et constant avec des personnes infectées par le Coronavirus. Il est impossible de soigner une personne en restant à un mètre d’elle...

L’emploi d’aide-soignant doit être valorisé

Les aides-soignants, en lien direct avec les patients, sont les premiers à pouvoir signaler une évolution de l’état de santé de ces derniers. Au sein de l’équipe médicale, il est le professionnel "de proximité" . Il est un maillon essentiel dans le cadre d’une prise en charge multiple du patient. En cette période de pandémie, ils sont plus que jamais sollicités.

La SNCF l’a bien compris et considère l’emploi d’aide-soignant comme indispensable. Ils font ainsi partie des personnels médicaux et paramédicaux qui ont le droit de prendre les TGV et trains intercités gratuitement pour aller aider les établissements de santé.

Le gouvernement a également pris des mesures pour les aider depuis la fermeture des établissements scolaires. Un service de garde a été mis en place, région par région, pour trouver des solutions pour les personnels qui sont essentiels à la gestion de la crise sanitaire. Les aides-soignants, tout comme les médecins et infirmiers, peuvent bénéficier de ce service gratuitement.

Les dernières offres d’emploi pour aide-soignant en France

Le secteur de la santé recrute tout au long de l’année des professionnels de la médecine et du social en CDI, CDD et intérim. Vous recherchez un emploi d’aide-soignant près de chez vous ? Nous avons régulièrement des offres à pourvoir pour tous les profils.

Vous venez de décrocher votre diplôme d’aide soignant et vous recherchez votre premier emploi ? Vous avez déjà plusieurs années d’expérience et vous souhaitez démarrer une nouvelle aventure professionnelle ? Rassurez-vous, vous êtes au bon endroit !

Sur LIP SAFARI, de nouvelles offres d’emploi pour aide-soignant sont publiées chaque semaine par nos professionnels du recrutement. Les postes sont à pourvoir en CDI, en CDD mais également en intérim pour des missions dont la durée varie en fonction des besoins des établissements de santé.

Lorsque vous recherchez un emploi d’aide-soignant H/F près de chez vous, renseignez-vous sur les horaires de travail, les conditions de rémunération ou encore le type de structure dans laquelle vous exercerez votre métier.

Les autres emplois dans les secteurs du médical et du social

Comme de nombreux secteurs d’activité, celui de la santé est très vaste et offre de nombreuses opportunités professionnelles dans la France entière. Sur LIP SAFARI, des offres d’emploi pour infirmier H/F sont à pourvoir régulièrement, tout comme des postes pour préparateurs en pharmacie, manipulateurs radio ou encore kinésithérapeutes H/F.

Enfin, les métiers du social recrutent également tout au long de l’année, notamment dans la région lyonnaise. Nos professionnels du recrutement recherchent des auxiliaires de crèche ou de puériculture ou des éducateurs de jeunes enfants H/F. 

En quoi consiste un emploi d’aide-soignant en France ?

Contrairement aux idées reçues, il n’assiste pas un médecin au quotidien. Ce professionnel de la santé est sous la responsabilité d’un infirmier et a pour mission de prodiguer des soins d’hygiène et de confort aux patients. Cela concerne de petites tâches comme prendre la température ou la tension, vérifier l’état des pansements, s’assurer que le patient prend son traitement médicamenteux. Parfois, un emploi d’aide-soignant consiste à aider à la toilette, à l’habillage, voire au repas lorsque les patients sont trop affaiblis. C’est également lui qui est garant de la propreté d’une chambre d’hôpital ou d’EHPAD. Chaque jour, il doit faire les lits, nettoyer et désinfecter les lieux de vie.

Trouver un emploi d’aide-soignant dans un établissement privé ou public

En tant qu’aide-soignant, sachez que vous pouvez rejoindre un hôpital public, une clinique privée, un centre d’accueil pour des personnes en situation de handicap, un service d’hospitalisation ou encore un établissement pour personnes âgées. En fonction du type de structure que vous rejoignez, votre emploi d’aide-soignant et vos missions peuvent être plus ou moins diverses.

Les compétences indispensables pour devenir aide-soignant

Les professionnels de la santé et du social ont pour vocation de soulager les personnes qu’ils accueillent, quelle que soit leur situation personnelle. De son côté, l’aide-soignant joue un rôle très important dans le bien-être des patients. Il est souvent celui à qui on confie nos maux, qu’ils soient physiques ou psychologiques et est ainsi le relai entre le patient et l’infirmier chargé de prodiguer les soins.

L’emploi d’un aide-soignant n’est pas de tout repos ; les patients ont besoin de pouvoir compter sur un personnel disponible chaque jour, chaque nuit, y compris le week-end et les jours fériés.

Pour devenir aide-soignant, il est indispensable de savoir communiquer avec des personnes en situation de faiblesse. La disponibilité, l’écoute, la patience et la résistance psychologique sont alors des compétences indispensables pour exercer ce métier. Enfin, ce professionnel de la santé passe la majorité de son temps debout, à passer de chambre en chambre pour venir en aide aux patients. Une bonne condition physique est alors indispensable. Vous avez le profil et les compétences ? Consultez toutes les offres d’emploi dans le médical et le social sans attendre !

Quelle formation pour décrocher un emploi d’aide-soignant ?

Dans le secteur de la santé, chaque métier est très spécifique, il peut différer selon le service hospitalier ou le type d’établissement. Par exemple, les missions confiées à un aide-soignant dans un hôpital ne seront pas les mêmes qu’à son homologue en EHPAD.

Pour exercer cet emploi, il faut obligatoirement obtenir le Diplôme d’Etat correspondant (DEAS). Pour cela, vous pouvez suivre une formation au sein d’un institut de formation (IFAS) ou effectuer une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Depuis le 1er janvier 2020, le concours d’entrée à l’IFAS n’existe plus. Désormais, les candidats sont sélectionnés selon leur dossier scolaire, comme c’est le cas dans de nombreux cursus. Le diplôme d’Etat permettant de décrocher un emploi d’aide-soignant se prépare en seulement un an.

L’emploi d’aide-soignant peut évoluer au cours de la carrière

Au cours de sa carrière professionnelle, il peut tout à fait évoluer. Par exemple, en changeant de service ou d’établissement de santé, de nouvelles missions peuvent lui être confiées ; passer d’un hôpital public à un EHPAD est un véritable changement pour le personnel de santé.

Ensuite, grâce à la formation continue, une personne occupant un emploi d’aide-soignant peut se spécialiser dans certaines activités comme la gérontologie, la stérilisation ou encore l'hémodialyse. Après quelques années d’expérience, il peut accéder à des postes d’assistant dentaire, d’éducateur spécialisé, ou encore de laborantin d’analyses médicales H/F.

Enfin, au terme de trois années d’expérience, il peut passer le concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers (IFSI) pour devenir infirmier

Quel est le salaire moyen d’un aide-soignant en France ?

D’après l’ONISEP, le salaire moyen d’une personne ayant un emploi d’aide-soignant dans le secteur public s’élève à 1 540 euros brut par mois au début de sa vie professionnelle. A la fin de sa carrière, il peut toucher la somme de 1 950 euros brut par mois. De son côté, un aide-soignant principal, qui a davantage de responsabilités, débute sa carrière à 1640 euros et peut percevoir jusqu’à 2 184 euros brut par mois.

La France compte plus de 360 000 aides-soignants en poste

Selon le Ministère des solidarités et de la santé, 26 200 élèves se sont inscrits dans l’un des 484 IFAS en 2018 et 22 800 ont obtenu leur diplôme cette même année.

En France, 360 000 personnes ont un emploi d’aide-soignant et 93% sont des femmes. Face à une pénurie sans précédent de personnel compétent, plus de 100 000 postes devraient être créés dans les années à venir.

Le plan “investir pour l’hôpital” prévoit de confier de nouvelles missions aux aides-soignants

A l’heure où les manifestations perdurent en France, le secteur médical n’est pas épargné. Pourtant, le Gouvernement d’Emmanuel Macron travaille depuis plusieurs mois sur un plan appelé “investir pour l’hôpital” afin d’accélérer la dynamique engagée par la stratégie Ma Santé 2022 lancée en 2018. Parmi les nombreuses mesures, une revalorisation du métier d’aide-soignant est prévue.

“La réingénierie de la formation” pour l’emploi d’aide-soignant

En mars 2019, les pharmaciens ont obtenu le droit de vacciner leurs clients contre la grippe afin de réduire la fréquentation des cabinets de médecine générale. Le tour des aides-soignants pourraient bientôt arriver si l’on en croit le plan du Gouvernement. Dans les mois à venir, l’emploi d’aide-soignant pourrait évoluer avec de nouvelles missions comme “l’application de pommade, la pose de bandes de contention, le recueil de la saturation en oxygène ou encore celui de la glycémie capillaire”.
 
De plus, dans un récent communiqué de presse du ministère des Solidarités et de la Santé, il est précisé qu’un “grade de débouché en catégorie B sera mis en place afin d’améliorer les perspectives de fin de carrière”. Au total, plus de 10 000 professionnels pourraient en bénéficier. Enfin, “une prime de 100 € mensuels nets sera mise en en place pour les personnels formés, soit à terme 60 000 professionnels.” Si aucune date d’entrée en vigueur n’a été annoncée pour le moment, les emplois d’aide-soignant pourraient changer dans les mois à venir.