Réussissez votre entretien d’embauche grâce à nos conseils d’experts en recrutement

23/03/2018 Nos conseils emploi

Partager

Réussissez votre entretien d’embauche grâce à nos conseils d’experts en recrutement

Après la création de votre CV, la rédaction de votre lettre de motivation et l’envoi de votre candidature, vous êtes contacté(e) pour un entretien d’embauche. Et là, panique à bord ! Comment dois-je m’habiller ? Que dois-je répondre aux potentielles questions pièges ? Comment dois-je présenter mon parcours ? Suivez nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté et décrocher l'emploi qui vous fait tant rêver.

Commencez par vous renseigner sur l’entreprise et votre recruteur

C’est la première étape indispensable avant d'aller à votre rendez-vous. Nombre de salariés, domaine d’activité, expertise, chiffre d’affaires, clients, zone géographique, produits ou services proposés, vous devez faire le plein d'informations pour montrer à votre interlocuteur(rice) que vous vous êtes renseigné(e)… Mais comment obtenir toutes ces données ? Sur Internet bien évidemment ! Vous trouverez tout sur le site web de la société, les réseaux sociaux ou encore les sites d’actualité et de presse. Notez le nom des principaux dirigeants, la date de création de la société et un bref résumé de l’activité. Renseignez-vous sur les principaux clients pour avoir un aperçu du marché et partez à la recherche des concurrents pour comprendre ce qui les différencient.

Ces recherches peuvent ne pas répondre à toutes vos questions. Et c'est tant mieux ! Dans ce cas-là, prenez des notes et venez à votre entretien d’embauche avec vos interrogations. Cela alimentera le dialogue et montrera à votre interlocuteur(rice) que vous avez effectué des recherches conséquentes et que vous vous intéressez sérieusement à l’entreprise.

Enfin, sachez que la plupart des recruteurs ont pris l’habitude de googleliser leurs candidats. Pourquoi vous ne le feriez pas ? Si vous connaissez à l’avance le nom de la personne qui vous reçoit, rien ne vous interdit de vous renseigner à son sujet. LinkedIn, Google, Facebook : tous les moyens sont bons mais veillez à ne pas faire de mauvaises manipulations (ne l'ajoutez pas en ami(e) par exemple). Quant à votre propre e-réputation, n’oubliez pas de vérifier que vos informations et activités personnelles sont masquées. Pensez à taper votre nom dans Google et regardez ce qui ressort, notamment dans Google Images. Vos dernières soirées alcoolisées peuvent vous faire défaut...

Comment se présenter lors d’un entretien d’embauche ?

Choisissez consciencieusement votre tenue vestimentaire

Vous avez décroché un entretien pour un poste de peintre, cuisinier ou soudeur ? Laissez vos bleus de travail et vos toques dans votre placard ! Présentez-vous à votre entretien d’embauche dans une tenue correcte, sans pour autant revêtir votre plus beau costume, sauf si vous postulez à un emploi en banque ou en assurance par exemple.

Choisissez une chemise ou un polo, un jean sans trou ou un pantalon en toile, et mettez des chaussures en bon état. Même si l’habit ne fait pas le moine, la première impression que se fera votre interlocuteur(rice) dépendra de votre tenue.

Décrivez votre parcours scolaire et vos expériences professionnelles

Vous allez commencer votre entretien d'embauche de façon classique, c’est-à-dire en retraçant brièvement votre parcours scolaire puis vos expériences professionnelles.

Commencez par vos diplômes. En fonction du poste que vous convoitez et de votre niveau d’études, inutile de parler de votre bac et de la mention obtenue. Privilégiez vos diplômes récents qui vous ont permis d’acquérir des connaissances concrètes. Profitez également de ce moment d’échange pour évoquer vos principaux projets en rappelant le contexte, vos missions et ce que vous en avez retiré. Ces informations sont primordiales et permettent au recruteur d’avoir une idée plus précise de votre tempérament.

Continuez le descriptif de votre parcours en détaillant les expériences professionnelles qui ont une valeur ajoutée par rapport au poste. Par exemple, si vous souhaitez devenir soudeur, il apparaît peu pertinent de préciser que vous avez été chauffeur de taxi dans une autre vie. En revanche, si vous avez exercé dans plusieurs industries et avez travaillé plusieurs matériaux, c’est le moment de le préciser.

Faut-il considérer les jobs d’été comme des expériences à part entière ?

Qui ne s’est jamais posé cette question au moment de rédiger son CV ? Nous vous répondrons simplement : cela dépend. Si vos jobs saisonniers vous ont permis de découvrir le monde du travail et de développer vos compétences, n’hésitez pas à le préciser sans vous attarder sur le sujet. Si besoin, le recruteur reviendra sur ces premiers emplois mais concentrez-vous sur vos expériences professionnelles les plus récentes et les plus pertinentes pour ne pas embrouiller le recruteur.

Faites preuve de ponctualité à chacun de vos entretiens d’embauche

Quel que soit le poste auquel vous prétendez, soyez à l’heure à votre rendez-vous ! Prévoyez toujours un temps de trajet plus long qu’à l’habitude pour vous assurer d’être ponctuel. Par exemple, si vous êtes convoqué(e) à 15h00, arrivez environ dix minutes en avance. Pour nous, c’est le temps idéal pour montrer à votre interlocuteur que vous êtes sérieux et respectueux. Bref, en étant à l’heure, vous marquez des points avant même de commencer à parler !

A l’inverse, si vous savez que vous aurez du retard, prévenez le plus vite possible en vous excusant et en précisant dans combien de temps vous estimez arriver. Evitez au maximum d’annuler votre rendez-vous au dernier moment, vous risquez de ne pas avoir de seconde chance et vous faites perdre du temps à votre potentiel employeur qui, en général, déteste ça.

Abordez vos passions et hobbies pour vous démarquer des autres candidat(e)s

Après avoir fait le tour de vos expériences et répondu aux potentielles questions du recruteur, n’hésitez pas à parler de vos passions sportives, culturelles, associatives, bénévoles… N’oubliez pas que votre recruteur a reçu votre lettre de motivation et votre CV. Il a donc déjà pu prendre connaissance de votre profil. Lors de votre entretien d’embauche, n’hésitez pas à rappeler vos centres d’intérêt. Vous pourrez parler de sujets que vous maîtrisez et vous vous sentirez plus à l’aise. Tout ce que vous pouvez apporter de plus qu’un(e) autre candidat(e) sera forcément bénéfique pour vous et peut clairement faire la différence au moment du recrutement final.

Adoptez une attitude décontractée mais respectueuse

Passer un entretien d’embauche est souvent une étape stressante, notamment lorsque le poste à pourvoir semble correspondre parfaitement à vos attentes. Il est possible que vous trembliez, que votre voix « chevrote » ou que vous rougissiez. Le principal c’est que vous arriviez à maîtriser vos émotions face au recruteur ; essayez de vous détendre et de vous concentrer sur votre interlocuteur. Soyez rassuré(e), ayez confiance en vous (mais pas trop) et dites-vous que si vous en êtes arrivé(e) à cette étape, c’est que vous avez toutes vos chances.

Entretien d’embauche et questions pièges : comment les appréhender ?

Ce qui angoisse la plupart des candidats lors d’un entretien d’embauche, ce sont les fameuses « questions pièges ». Faisons le point sur les principales interrogations qui peuvent vous déstabiliser et découvrez comment y répondre intelligemment.

Quels sont votre principal défaut et votre principale qualité ?

Souvent, cette question engendre un moment de « euuuh… ba je dirai… euh… ». Et là, c’est la panique ! Reprenez confiance en vous et réfléchissez. Qu’ont dit vos anciens employeurs à votre sujet ? Quel défaut pouvez-vous sortir sans prendre le risque d'anéantir vos chances ? Vous pouvez bien évidemment préparer cette question avant l’entretien et dans ce cas, vous vous sentirez tout à fait à l’aise. Si ce n’est pas le cas, choisissez un point d’amélioration technique (niveau de connaissance faible sur un outil par exemple) ou humain (vous avez rarement travaillé en équipe mais souhaitez découvrir cette ambiance).

Notre conseil bonus : n’oubliez pas que personne n’est parfait. Modérez votre confiance en vous pour ne pas paraître trop hautain(e) et privilégiez plutôt l’humour et l’autodérision pour détendre l’atmosphère.

Pourquoi souhaitez-vous rejoindre notre société ?

Cette question peut être perçue comme un piège mais ne l’est pas toujours. C’est à vous, en tant que candidat(e), de faire attention à ne pas tomber dans la flatterie. Profitez-en pour revenir sur les points professionnels qui vous ont intéressé dans le post, parlez de l’entreprise en elle-même en montrant votre intérêt pour l’environnement de travail, le secteur d’activité, les valeurs… C’est l’occasion de prouver que vous vous êtes renseigné(e) sur l’entreprise et que vous vous intéressez réellement à la culture de la société.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Il arrive un moment où vous ne pouvez plus échapper à la fameuse question du salaire. Préparez votre réponse avant l’entretien pour ne pas être pris(e) au dépourvu. Parfois, les recruteurs indiquent une fourchette de prix sur les offres d’emploi. Dans ce cas, situez-vous par rapport à cette information. Nous vous conseillons de ne pas demander plus lors de votre entretien car cela signifie que vous avez postulé sans avoir tenu compte de toutes les données, sauf si vous êtes persuadé(e) que vous méritez plus (et dans ce cas, attention à ne pas paraître trop sûr(e) de vous).

Si vous n’avez aucune indication, essayez de vous renseigner sur les salaires moyens correspondant à votre profil (année d’expérience, métier, zone géographique). Lors de votre entretien de recrutement, prévoyez toujours de demander plus que ce que vous espérez percevoir réellement parce que votre recruteur vous fera sans doute une proposition moins élevée.

Où vous voyez-vous dans 5 à 10 ans ?

Il est possible que votre recruteur vous demande de vous projeter dans le futur. Si on vous pose cette question, ce n’est pas (que) pour vous piéger. C’est aussi pour voir si vous arrivez à envisager l’avenir, notamment dans l’entreprise. Certaines personnes en sont incapables et répondront « Ouh la ! Je ne me suis jamais posé la question, je n’en sais rien ». Sauf que, généralement, c’est faux et ça ne plait pas au recruteur. Nous avons tous des projets personnels, à plus ou moins long terme, qui vont déterminer nos choix professionnels.

Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à rappeler que vous venez d’acheter un logement près de là où vous postulez. En général, cela rassure le recruteur parce qu’il sait que, sauf cas exceptionnel, vous devriez rester quelques années dans la région.

Notre conseil bonus : mesdames, sachez qu’aucun recruteur ne peut vous demander si vous prévoyez de faire des enfants dans les mois ou années à venir, sauf si vous souhaitez exercer un métier à risques. Si vous êtes confrontée à cette question, répondez « non » ou demandez gentiment quel est le rapport avec le poste à pourvoir. C’est exactement pareil si on vous interroge sur vos croyances religieuses, votre orientation sexuelle ou encore votre opinion politique.

Pourquoi devrais-je vous choisir plutôt qu’un(e) autre ?

Si cette question vous est posée, c’est que vous avez toutes vos chances. Ce n’est donc pas le moment de vous louper ! Pour commencer, ne dénigrez pas les autres candidat(e)s. Vous ne les connaissez pas et vous risquez de montrer un mauvais côté de votre personnalité à votre potentiel employeur. Ensuite, rappelez en quoi vos compétences peuvent être bénéfiques pour l’entreprise (augmentation des ventes, amélioration de l’esprit d’équipe, développement technique des process…). Enfin, montrer que vous êtes vraiment motivé(e) par le poste et l’entreprise en le disant clairement, rien ne vaut la transparence !

Que vous soyez recruté(e) ou non, gardez toujours à l’esprit que tous vos entretiens d’embauche doivent se passer dans le respect de vos interlocuteurs. Le monde est petit, rien ne dit que vous ne postulerez pas plus tard à une offre d’emploi pour la même entreprise.

Comment se passe les entretiens d’embauche chez LIP ?

Chez LIP, nous recherchons tout au long de l'année des intérimaires motivé(e)s et disponibles, partout en France. Nous recrutons également des permanent(e)s pour rejoindre notre siège situé à Lyon ou l'une de nos 80 agences LIP. Vous souhaitez rejoindre notre groupe ? Découvrez toutes nos offres d'emploi à pourvoir dès maintenant !

Après réception de votre candidature, nos expert(e)s en recrutement vous reçoivent en agence de travail temporaire pour faire le point sur votre CV. Nous profitons de ce moment d’échange pour apprendre à vous connaître et recenser vos besoins pour vous proposer des offres d’emploi qualifiées et conformes à vos attentes.

Partager

Retour en haut