Réforme de la retraite : quelles sont les principales mesures ?

19/10/2018 Nos actualités emploi

Partager

Réforme de la retraite : quelles sont les principales mesures ?

Le mercredi 10 octobre 2018, les partenaires sociaux se sont réunis pour aborder le très sérieux sujet de la réforme de la retraite. Agnès Buzyn, ministre des affaires sociales, et Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, ont dévoilé les principales mesures du projet.

Comment est calculée la pension de retraite des Français(es) ?

Quel que soit le poste occupé, chaque salarié(e) est concerné(e) par la pension de retraite. En revanche, il est difficile de comprendre comment elle est calculée et pour cause, elle dépend de différents facteurs.

Le montant de la pension de retraite est déterminé en multipliant le salaire annuel moyen par le taux de pension. Ce dernier est calculé en fonction de la durée d’assurance au régime général de la Sécurité sociale divisé par la durée de référence. Le résultat obtenu est appelé « pension à taux plein » ou « à taux réduit ».

A savoir : le salaire annuel moyen à partir duquel est calculée la pension de retraite dépend de « la moyenne des salaires ayant donné lieu à cotisation au régime général durant les 25 années les plus avantageuses de votre carrière ».

Vous souhaitez connaître le montant de votre pension de retraite ? Utilisez le simulateur gratuit proposé par Info Retraite !

Pourquoi Emmanuel Macron souhaite-t-il réformer le système de retraite ?

Tout au long de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron a tenu le même discours au sujet de la retraite. Son souhait est de « remplacer d'ici 15 ans la quarantaine de régimes de retraites actuels par un système universel, qui serait plus juste et transparent ». Cela concerne donc les régimes spéciaux dont dépendent les cheminots, les pompiers, les agents de la RATP, ou encore les fonctionnaires. Pour y parvenir, de nouvelles mesures doivent entrer en jeu. Son objectif est simple : plus d’inégalité face aux cotisations de la retraite. L’actuel Président de la République avait donc promis « qu’un euro cotisé vaudra les mêmes droits pour chaque Français ». Reste à savoir si cette proposition sera adoptée par le Parlement l’année prochaine.

Les deux principales mesures de la réforme de la retraite

Un cumul de points pour calculer la pension de retraite

Emmanuel Macron et son gouvernement ont pour ambition de modifier le système actuel de la retraite tout en respectant le principe d’égalité. La solution du cumul de points semble alors séduire les décideurs.

Le principe est simple : une personne en activité « cotise et accumule chaque année un nombre de points qui sera transformé en pension mensuelle (en euros) une fois l'âge de la retraite atteint ». Dans ces conditions, « chaque parcours, chaque stage, chaque rémunération sera directement porteur de revenus donc de points ». Les points accumulés seront additionnés sur un compte avant d’être converti en montant versé chaque mois au moment de la retraite.

A première vue, le coefficient de conversion dépendra de plusieurs facteurs parmi lesquels figurent le nombre d’années cotisées et l’espérance de vie moyenne du pays. A ce jour, nous ne possédons pas d’informations plus précises, il faudra attendre les prochaines communications du Gouvernement.

Un nouveau système de compensation pour les périodes d’accidents de la vie et de maternité

Pour ne pénaliser aucun citoyen, Emmanuel Macron souhaite mettre en place des réformes qui tiennent compte des « interruptions d’activité ». Il s’agit du chômage, de la maladie, de l’invalidité ou encore de la maternité. D’après les informations communiquées le 10 octobre, les mamans se verront accorder une « bonification pour chaque enfant », et ce dès le premier enfant, alors qu’elle s’applique actuellement à partir du troisième enfant.

Quant aux travailleurs indépendants, ils bénéficieront d’un « régime de cotisations adapté afin de ne pas bouleverser les équilibres économiques de leur activité ».

Enfin, Jean-Paul Delevoye a précisé qu’une retraite minimale serait garantie « pour les personnes ayant eu des revenus modestes pendant leur carrière ». Les salarié(e)s, les futur(e)s retraité(e)s et les syndicats attendent de nombreuses précisions pour saisir l’ampleur du projet et ses impacts sur le marché de l’emploi.

Quid de l’âge minimum de la retraite ?

Cette réforme est évidemment très suivie par les syndicats et semble ne pas les satisfaire pleinement, notamment lorsque le sujet de l’âge de départ à la retraite est abordé. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a profité du réseau social Twitter pour mettre en garde Jean-Paul Delevoye avec un tweet sans équivoque : « Si on touche aux 62 ans, la CFDT est mobilisée ». Quelques heures plus tard, le destinataire de ce message s’est manifesté sur Twitter, en affirmant que « l’âge minimum restera à 62 ans ». Reste à savoir s’il s’agira du référentiel taux plein ou non…

Le calendrier de la réforme de la retraite

Les concertations avec les partenaires sociaux ont commencé en début d’année 2018 et devraient se terminer en décembre. En parallèle, le Gouvernement a mis en place une plateforme en ligne pour recueillir les avis des citoyens français. Toute la population est invitée à répondre à des enquêtes thématiques. Par exemple, à la question « Comment adapter les retraites aux nouvelles formes de travail ? », seules 2 026 personnes ont participé. Sachez que vous avez jusqu’au mois de décembre pour contribuer aux discussions et donner votre avis !

Dès le début de l’année 2019, Agnès Buzyn et Jean-Paul Delevoye devraient présenter officiellement les grandes mesures et orientations de la réforme de la retraite. Suivra ensuite une seconde session de négociation avec les partenaires sociaux pour préciser les différentes mesures envisagées.

Durant cette même période, le Gouvernement prévoit la mise en place d’un simulateur permettant de comparer les droits avant et après la réforme envisagée.

Enfin, c’est pendant l’été 2019 que le projet de loi de réforme de la retraite sera officiellement présenté en Conseil des ministres avant examen au Parlement. Si tout se passe comme prévu, les premières mesures devraient entrer en vigueur en... 2025 ! Les pré-retraité(e)s ne seront donc pas concerné(e)s par les nouvelles mesures.

Vous n’avez pas cumulé assez de trimestres ? Vous cherchez un emploi pour vous épanouir jusqu’à la retraite ? Sur notre site emploi, découvrez plus de 2 000 offres d’emploi à pourvoir partout en France et dans tous les secteurs d’activité, quel que soit votre âge !

Partager

Retour en haut