5 raisons pour lesquelles vous devez recruter de jeunes diplômés

03/05/2018 Nos conseils emploi

Partager

5 raisons pour lesquelles vous devez recruter de jeunes diplômés

L’un de vos postes à pourvoir attire davantage les jeunes diplômé(e)s que les personnes ayant un bagage professionnel important ? Vous vous demandez si les compétences d’un(e) junior peuvent répondre à vos attentes ? Nos expert(e)s en recrutement vous rappellent les raisons pour lesquelles vous devez donner leur chance aux débutants.

Pourquoi recruter les jeunes diplômé(e)s ?

Le(la) jeune diplômé(e) apporte un œil neuf sur votre entreprise et son fonctionnement

Choisir d’intégrer un(e) junior dans vos équipes, c’est avant tout s’offrir une nouvelle vision sur votre entreprise, vos produits ou services. En découvrant votre univers, il(elle) sera amené(e) à vous ouvrir les yeux de façon objective sur vos points forts mais également sur les aspects qui peuvent être améliorés. En effet, quand on a la tête dans le guidon, il est parfois difficile de progresser efficacement et rapidement ! Faites confiance à la fraîcheur d’esprit d’un(e) jeune diplômé(e) pour optimiser le fonctionnement de votre société.

Cette jeune recrue rejoint vos effectifs de la meilleure façon qu’il soit ; elle n’a pas eu l’occasion de prendre de mauvaises habitudes de travail. Ainsi, vous vous assurez de la former à partir de votre environnement de travail et de vos processus internes. Il y a donc de fortes chances pour que ce(cette) nouveau(lle) salarié(e) correspondent parfaitement au profil que vous souhaitiez recruter.

Une volonté d’apprendre et de découvrir propre à un(e) jeune diplômé(e)

Après avoir tout donner dans l’envoi de sa candidature en rédigeant un CV et une lettre de motivation personnalisés, le(la) jeune actif(ve) est prêt(e) à faire ses preuves pour vous prouver que vous avez fait le bon choix en le(la) recrutant, se montrera dynamique et force de propositions.

En effet, si l’expression connue dit que « la curiosité est un défaut », cette dernière peut être très bénéfique dans le cadre d’un recrutement de jeune diplômé(e). Il(elle) a tout intérêt à s’intéresser à votre entreprise, au marché et au domaine d’activité qui y sont liés. Il(elle) pose des questions, vous permet d’ouvrir les yeux sur certains manquements sans porter de jugement puisqu’il n’aura aucun élément de comparaison. Enfin, le(la) junior s’appuie sur ce trait de caractère indispensable pour faire la différence avec des personnes ayant plusieurs années d’expériences professionnelles. Il(elle) n’est pas résigné(e) et démarre sur des bases à construire.

Que ce soit en CDI, en CDD ou en intérim, le(la) jeune diplômé(e) met tout mettre en œuvre pour vous satisfaire et accomplir les missions qui lui sont confiées, tout en montrant qu’il(elle) est prêt(e) à apprendre au quotidien. Les premières expériences professionnelles sont primordiales car elles permettent aux débutant(e)s de découvrir le monde du travail et de définir clairement l’univers auquel ils(elles) se destinent.

Des prétentions salariales moins élevées chez un(e) jeune diplômé(e)

Qu’on se le dise franchement : entre un jeune actif de 23 ans qui n’a découvert le monde du travail qu’à travers des stages ou des premiers emplois de courte durée, et une personne au CV déjà bien rempli, les prétentions salariales ne seront pas les mêmes. C’est donc l’occasion pour vous de donner la chance à un(e) junior motivé(e), tout en lui proposant un salaire confortable pour lui(elle), comme pour vous. Sur le marché de l'emploi millenials, la guerre des talents pousse souvent les entreprises à revoir leur grille de salaire !

Si l’argent reste et restera au cœur des préoccupations de chacun d’entre nous, il est certain que les jeunes diplômé(e)s ne s’arrêtent pas à cet élément « matériel » pour accepter un emploi. Il faut avant tout que le poste proposé ait du sens, qu’il serve concrètement à quelque chose pour l’entreprise et les clients concernés. Rien n’est plus frustrant que d’exercer un métier qui n’apporte aucune satisfaction personnelle et aucune reconnaissance de la part de ses responsables !

Du (de la) jeune diplômé(e) à l’expérimenté, un partage de connaissances au quotidien

En tant qu’employeur, vous contribuez à l’évolution professionnelle et personnelle de votre salarié(e) débutant(e). Vous lui transmettez vos connaissances, votre culture de l’entreprise et vous lui permettez de développer ses compétences en lui confiant des nouvelles missions.

A l’inverse, ce(cette) jeune diplômé(e) sortant d’études ou venant d’une autre société, partage avec vous son savoir-faire récemment acquis donc dans l’air du temps. Vous êtes dans l’échange constant de savoirs et prenez conscience progressivement de l’évolution de vos métiers. Finalement, qu’y-a-t-il de plus important que s’enrichir intellectuellement tout au long de sa vie en s’entourant des bonnes personnes ?

Cette transmission de connaissances permet également de renouveler la pyramide des âges dans votre société. Il arrive un moment où les plus anciens approchent de la retraite et il faut penser à recruter de nouveaux collaborateurs ayant des profils différents mais tout aussi performants. Dans ce cas, il est essentiel d’assurer la transmission du savoir entre générations. En général, cette transition génère un réel regain de dynamisme pour les équipes en place. Ce regard extérieur et neuf sur l’entreprise et son fonctionnement interne est une occasion parfaite pour mettre à plat des problématiques anciennes qui n’ont jamais attiré l’attention nécessaire.

Diffusez une image dynamique auprès de vos concurrents en recrutant des jeunes diplômé(e)s

En dehors de motiver vos équipes en embauchant de nouveaux talents, vous montrez clairement à vos concurrents que vous êtes une entreprise dynamique et ouverte, prête à relever des défis. L’avenir ne vous fait pas peur, vous êtes convaincu que les jeunes diplômé(e)s représentent une valeur ajoutée indispensable pour développement votre société et appréhender l’avenir de la meilleure façon possible.

N’oubliez pas que vous êtes le premier référent professionnel de votre junior et qu’il(elle) ne vous oubliera jamais. Il est alors primordial de lui donner une bonne image de votre entreprise mais également du monde du travail dans son ensemble. Plus il(elle) sera intégré(e) et pris(e) au sérieux, plus il(elle) aura une vision positive de votre société et de l’emploi.

Comment réussir l’intégration des nouvelles recrues dans votre entreprise ?

Après avoir choisi de recruter un(e) jeune diplômé(e), vous devez vous assurer que sa période d’intégration est optimale. Il ne faut pas minimiser l’importance de cette première étape. Prévoyez une formation classique en présentant les différents services de votre entreprise, les interlocuteurs dédiés et laissez-lui le temps de prendre ses marques. Enfin, incluez votre nouvelle recrue dans des projets importants et concrets. Vous devez donner du sens au travail de vos collaborateurs, quel que soit le poste occupé dans votre société.

De belles perspectives d’embauches pour les jeunes cadres en 2018

Selon la dernière étude réalisée par l’APEC (Association pour l’Emploi des Cadres), le recrutement de cadres devrait concerner entre 248 000 et 271 000 postes à pourvoir en 2018, soit une augmentation de +9% en moyenne par rapport à 2017. Les secteurs de l’informatique et des télécom, de l’ingénierie, et des activités de conseil devraient être particulièrement demandeuses de jeunes diplômé(e)s pour répondre aux besoins de développement interne.

Vous êtes fraîchement diplômé(e) et vous recherchez un premier emploi qui vous correspond ? Sur notre site emploi, plus de 3 000 offres sont à pourvoir !

Partager

Retour en haut