Comment justifier efficacement un trou dans votre CV ?

06/07/2018 Nos conseils emploi

Partager

Comment justifier efficacement un trou dans votre CV ?

Il est de plus en plus courant que les expériences professionnelles ne s’enchaînent pas. Licenciement, reconversion professionnelle, reprise d’études, raisons personnelles : la vie fait que nous pouvons rencontrer des difficultés pour trouver un emploi. Et ce n’est pas un problème ! Vous devez simplement savoir comment justifier les « trous » dans votre CV auprès des recruteurs qui s’y intéressent. Nous vous donnons quelques astuces pour réussir votre entretien !

Qu’est-ce qu’un « trou dans le CV » ?

Les professionnels du recrutement estime qu’un trou dans le CV doit être justifié dès qu’il dépasse les six mois. Tous les recruteurs que vous aurez en face de vous, quel que soit leur poste dans l’entreprise, s’intéresseront à cette période « d’inactivité ». D’ailleurs, sachez que période sans emploi n’est pas synonyme d’inactivité. Vous avez pu profiter de ces quelques mois pour éduquer vos enfants, vous reconvertir, vous former... Et dans ce cas, vous êtes clairement très actif(ve) !

Si vous joignez une lettre de motivation à votre candidature, n’hésitez pas à ajouter une ou deux phrases sur les raisons d’une absence d’activité professionnelle. Vous rassurez le recruteur et vous l’aiguillez pour le potentiel entretien que vous pouvez décrocher.

Les différentes raisons pour lesquelles vous avez des trous dans votre CV

La période sans emploi entre deux activités professionnelles peut s’expliquer de nombreuses façons. Maladie, congé parental, congé sabbatique, burn out, voyages, licenciement, démission, autant de raisons qui expliquent cette période de creux. Dans tous les cas, expliquez cette période de façon positive. Qu’est-ce qu’elle vous a apporté ? Qu’avez-vous fait pour vous occuper ?

Par exemple, si vous avez voyagé pendant plusieurs mois pour découvrir le monde, n’hésitez pas à dire que vous avez découvert de nouvelles mentalités, développé vos compétences linguistiques. Cela implique que vous faites preuve d’ouverture d’esprit, d’organisation, de curiosité. Attention cependant, tout ce que vous dites doit avoir un rapport avec les compétences exigées pour pourvoir le poste !

En cas de trou dans le CV dû à une maladie ou un accident, rien ne vous empêche de préciser que vous avez eu un souci de santé mais qu’à présent, tout est rentré dans l’ordre et que vous êtes entièrement disponible. Ne donnez pas de détails sur ce qui vous est arrivé, cela ne relève pas du domaine professionnel.

Enfin, si vous avez dû démissionner en raison d’une mauvaise entente avec vos collègues, tournez votre argumentation de façon à ce qu’elle ne vous place pas en victime et qu’elle ne provoque pas chez le recruteur des inquiétudes inutiles.

Votre interlocuteur vous demande de justifier vos périodes et cela implique de parler de votre vie privée ? Sachez qu’il existe de nombreuses questions interdites que le recruteur n’est pas autorisé à poser lors de l’entretien d’embauche. Dans ce cas, répondez simplement que « vous êtes désormais apte à travailler ».

Avant tout, faites preuve d’honnêteté pour expliquer les trous dans votre CV

Le premier conseil que nous pouvons vous prodiguer est le suivant : ne mentez pas. Inutile de trafiquer les dates de vos expériences professionnelles pour faire en sorte qu’il n’y ait pas de trous dans votre CV. Si votre interlocuteur s’en rend compte, vous risquez de passer pour une personne malhonnête. Au contraire, profitez de l’entretien d’embauche pour expliquer simplement et réellement les raisons qui font que vous n’avez pas travaillé pendant plusieurs mois.

Si vous avez dû accepter des petites missions qui n’ont pas de rapport avec votre activité de prédilection, expliquez simplement que vous avez souhaité rester actif(ve) le temps de trouver l’emploi qui vous correspond et préciser vos démarches pour y parvenir (salons, forums, job dating, utilisation des jobboards…).

Gardez une attitude positive lorsque vous parlez de votre parcours et des trous dans votre CV

Souvent, les périodes sans emploi ne sont pas volontaires. Vous avez été licencié(e), malade ou avez eu un accident ? Cela ne veut en aucun cas dire que vous avez provoqué le destin. Ainsi, lors de l’entretien de recrutement, soyez positif(ve) ! Vous devez montrer que vous êtes motivé(e) et que le recruteur peut vous faire confiance. Ne vous placez pas comme victime et expliquez vos démarches pour retrouver du travail, et les difficultés auxquelles vous étiez confrontées (concurrence rude, secteur tendu…).

Vous ne pourrez être positif(ve) que si vous assumez pleinement votre parcours et vos trous dans le CV. Vous devez prendre le temps d’accepter les épreuves qui vous ont poussé à faire une pause dans votre carrière, qu’elles soient personnelles ou professionnelles.

Enfin, lors d’un entretien pour un poste qui vous intéresse, ne dites jamais que vous n’aviez pas besoin de travailler, même si c’était effectivement le cas. Cela renvoie une image négative au recruteur qui peut considérer que si la situation se présente à nouveau, vous n’aurez pas de difficultés à abandonner votre poste. A l’inverse, montrez que vous vous remettez sur le marché du travail parce que vous en avez besoin pour vivre et vous épanouir professionnellement et socialement.

Misez beaucoup sur votre personnalité pour expliquer les trous dans CV

Le recruteur a déjà pris connaissance de votre parcours avant de vous rencontrer. Et c’est d’ailleurs grâce à votre CV efficace que vous êtes là ! Profitez de l’entretien d'embauche pour parler de vos passions et de vos centres d’intérêt. Voyages, bénévolats, activités culturelles ou sportives, tout ce qui anime vos soirées et vos week-ends peuvent faire la différence face à un(e) candidat(e) ayant un parcours professionnel similaire. Vous pouvez également appuyer sur vos soft skills, ces compétences humaines qui vous définissent.

Quelles sont les questions posées par les recruteurs au sujet des trous dans un CV ?

Il est tout à fait normal qu’un(e) chargé(e) de recrutement vous interroge sur les raisons d’un trou dans votre parcours professionnel. Voici une liste non-exhaustive des questions qui peuvent vous être posées :

  • Pourquoi êtes-vous au chômage depuis si longtemps ?
  • Qu’avez-vous fait pendant ces six mois de chômage ?
  • Etait-ce un choix de votre part ?
  • Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour trouver un emploi ?
  • Etiez-vous à la recherche active ou avez-vous profité de cette période pour faire autre chose ?

Quelle que soit la question, vous devez toujours répondre de façon positive, honnête, sans vous mettre en danger. N’oubliez pas que seul(e) vous savez la vraie raison qui vous a conduit à faire une pause plus ou moins longue dans votre carrière.

Vous êtes actuellement en train de creuser un trou dans votre CV ? Pas de panique ! Vous pouvez trouver de nombreuses offres d’emploi sur notre site emploi.

Partager

Retour en haut