Comment réussir l’envoi d’une candidature spontanée ?

05/04/2019 Nos conseils emploi

Partager

Comment réussir l’envoi d’une candidature spontanée ?

La recherche d’un emploi sur les jobboards est une étape incontournable pour rejoindre le monde du travail. Mais ce n’est pas la seule ! Vous pouvez également identifier des entreprises qui vous intéressent, et leur adresser ce que l’on appelle une « candidature spontanée ».

Quand faut-il envoyer une candidature spontanée ?

Contrairement à une offre d’emploi qui est disponible pour un laps de temps, la candidature spontanée peut-être envoyée à tout moment de l’année. Ce n’est pas une question de période, d’heure ou de date ! Du jour au lendemain, vous pouvez avoir envie de rejoindre une entreprise dont les valeurs vous correspondent, sans pour autant répondre à une offre diffusée sur les jobboards. Dans ce cas, et seulement si vous avez clairement identifier les compétences que vous pouvez apporter à la société, n’hésitez pas à envoyer vos CV et lettre de motivation aux recruteurs.

Comment envoyer une candidature spontanée efficace ?

Une fois que vous avez identifié les entreprises qui vous correspondent, et que vous avez rédigé un CV et une lettre de motivation personnalisés, il ne vous reste plus qu’à trouver le meilleur moyen d’atteindre votre cible.

Contacter un cabinet de recrutement ou une agence d’emploi

Quand on pense candidature spontanée, on ne pense qu’à s’adresser directement aux entreprises que l’on détecte. Et pourtant elles ne sont pas les seules à recruter. En effet, vous pouvez tout à fait adresser votre CV à un cabinet de recrutement ou à une agence d’emploi. Ainsi, les chargés d’affaires et consultants peuvent vous proposer un poste au sein d’une société qui vous correspond. Ne mettez donc pas de côté ces professionnels de l’emploi et envoyez votre candidature en précisant vos critères de recherche.

L’importance des sites carrières pour les candidatures spontanées

A l’heure du tout digital, les personnes à la recherche d’emploi ont pris l’habitude de se renseigner sur les entreprises avant de postuler. Grâce aux sites carrières, développées par les sociétés elles-mêmes, vous pouvez obtenir toutes les informations qui vous intéressent : produits ou services vendus, chiffre d’affaires réalisés, valeurs et engagements, nombre de salariés, projets en cours… A cela s’ajoute très souvent un formulaire de contact, voire un formulaire dédié à l’envoi de candidature spontanée.

Faut-il contacter les recruteurs via les réseaux sociaux ?

Vous pouvez également jouer la carte des réseaux sociaux. Mais là, il s’agit plutôt d’y aller au culot comme on dit ! Avant de vous lancer dans vos recherches, prenez quelques minutes pour réfléchir et vous poser les bonnes questions. Que disent les salariés au sujet de leur entreprise ? Qui faut-il contacter ? Le PDG de l’entreprise, le DRH ou un manager ? Qui sera la personne la plus à même de donner suite à ma sollicitation ? Une fois que vous avez déterminé vos cibles, partez à la recherche de leur profil sur les réseaux sociaux professionnels LinkedIn et Viadeo. Veillez enfin à personnaliser le plus possible votre message privé, n’oubliez pas que vous vous adressez à une personne précise et non à une boîte email générale.

Le succès des candidatures spontanées en France

Lorsqu’une entreprise diffuse une offre d’emploi sur les jobboards, elle s’attend et se prépare à recevoir des candidatures. Les personnes chargées du recrutement sont donc prévenues et consacrent du temps à l’étude des CV et lettres de motivation pour déterminer le profil qui correspond le plus au poste à pourvoir. Cela demande de l’énergie et peut prendre du temps, notamment pour des métiers victimes d’une pénurie de profils qualifiés.

A l’inverse, quand vous envoyez une candidature spontanée, la personne qui la reçoit n’a pas pour objectif de recruter. Il faut donc que votre sollicitation soit légitime, et que vous ayez pris le temps de soigner vos documents. En revanche, ça ne veut pas dire que votre profil ne peut pas susciter l’intérêt, bien au contraire ! Dans votre lettre de motivation, développez précisément en quoi votre expérience et vos compétences peuvent être recherchées par l’entreprise que vous ciblez. Si vous réussissez à identifier un projet en cours, l’ouverture d’un nouveau service, d’un nouveau marché ou d’une nouvelle agence, profitez-en pour en parler. Plus vous contextualisez votre candidature spontanée, plus vous montrez que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise et que vous ne postulez pas par hasard.

Les principales informations à connaître avant de candidater

Pour séduire une entreprise à qui vous adressez une candidature spontanée, penchez-vous sur les sociétés de votre secteur d’activité en priorité. Ensuite, élargissez vos recherches en fonction de vos aspirations et de votre périmètre géographique. Vous pouvez également faire appel à vos proches qui ont la possibilité de vous recommander dans le cadre de la cooptation.

Vous pouvez cibler des TPE et PME, elles sont celles les plus à recherche de nouvelles recrues. Trop souvent, elles sont boudées par les candidats et pourtant, elles peuvent être des tremplins incontournables pour acquérir de l’expérience et mettre en application les compétences acquises, notamment pour les jeunes diplômés. Quant aux grandes entreprises, rien ne vous empêchent de les solliciter. En revanche, vous devez trouver le bon interlocuteur pour ne pas que votre candidature spontanée soit perdue. Notez également que les processus de recrutement sont souvent longs et fastidieux, il faudra donc vous accrocher et ne pas baisser les bras.

Enfin, voici la liste des éléments que vous devez recueillir sur la société avant de procéder à la rédaction de votre candidature :

  • Le secteur d’activité ;
  • Les services ou produits ;
  • Les concurrents ;
  • Les clients et leurs domaines d’activité ;
  • La réputation de l’entreprise sur le web et sur les réseaux sociaux ;
  • La taille et le nombre de salariés ;
  • La stabilité économique et financière ;
  • Les projets à venir.

Vous pouvez également consulter les offres d’emploi de l’entreprise pour en savoir plus sur les profils qu’ils recherchent, la manière de s’exprimer et les valeurs de la société.

Un CV et une lettre de motivation pour candidature spontanée

Dans une offre d’emploi publiée sur les jobboards, vous retrouvez des informations importantes sur l’entreprise, son secteur d’activité et sur les missions proposées. Ces indications vous permettent de personnaliser votre CV et votre lettre de motivation. Vous pouvez revoir le contenu de vos expériences professionnelles, de votre parcours universitaire ou encore vos soft skills. Quant au contenu de votre lettre de motivation, vous l’adaptez en fonction du profil recherché par le recruteur et des missions.

En revanche, lorsque vous envoyez une candidature spontanée, vous ne disposez pas de tous ces éléments. Vous devez donc prendre le temps de rédiger un CV et une lettre de motivation dans lesquels vos expériences significatives sont mises en avant. Plus vous donnez une vision globale de vos savoir-faire, plus vous susciterez l’intérêt de votre interlocuteur. Il pourra comparer votre CV avec les opportunités disponibles au sein de son entreprise.

Concernant le contenu de votre lettre de motivation, elle doit vous permettre de présenter votre projet professionnel, et les raisons qui vous pousse à postuler dans cette entreprise plutôt qu’une autre. Pour y parvenir, ne négligez pas les recherches sur la société que vous ciblez ! Toutes les informations que vous aurez pu récolter peuvent servir votre argumentaire afin de vous démarquer des autres candidats.

Si vous le souhaitez, vous pouvez indiquer un objet avec l’intitulé du poste que vous recherchez, le type de contrat ou encore vos dates de disponibilité. Plus vous aiguillez le recruteur sur vos attentes, plus il sera susceptible de vous contacter.

Enfin, si vous décrochez un entretien d’embauche, cela signifie que votre profil intéresse, et c’est déjà une première étape. Pour mettre toutes les chances de votre côté, préparez consciencieusement votre entretien. Continuez à vous renseigner sur l’entreprise et ses projets.

Après l’envoi d’une candidature spontanée, soyez disponible !

Vous venez d’adresser une candidature spontanée à l’entreprise de vos rêves ? Bravo ! En revanche, veillez à être joignable au cas où votre profil intéresse. Si, au bout d’une semaine, vous n’avez pas de retour, n’hésitez pas à relancer par téléphone ou par email pour s’assurer qu’ils ont bien reçu votre CV et lettre de motivation.

Votre objectif est de recevoir une réponse, qu’elle soit positive ou négative. Cela vous permettra de ne pas reproduire les erreurs, ou de mieux cibler les sociétés qui peuvent être intéressées par votre profil. Ne perdez pas confiance en vous et continuez de persévérer !

Partager

Retour en haut