01/10/2020

5 actions concrètes de développement durable en entreprise

A l’occasion de la semaine du développement durable qui se déroule du 18 septembre au 8 octobre (longue semaine n’est-ce pas ?), vos experts de la vie en entreprise vous dévoilent les 5 actions à mettre en place pour agir en faveur de l’environnement à l’échelle de votre lieu de travail. 

Maîtrisez efficacement votre consommation d’énergie 

En hiver, votre premier réflexe en arrivant au bureau est d’allumer le chauffage. Et pour ne pas continuer à avoir froid, vous le mettez à fond, quitte à diminuer le thermostat quelques minutes plus tard. En été, vous réservez le même sort à la climatisation. 

C’est tout naturellement que vous réglez la température ambiante, en fonction de votre ressenti et de celui de vos collègues. Mis à part votre confort de travail, vous ne pensez pas à la facture d’électricité qui accompagne vos pratiques et c’est normal. Votre employeur a-t-il déjà communiqué le montant de ces dépenses ? Vous a-t-il déjà montré les factures EDF de vos locaux ? Sans ces éléments concrets, la prise de conscience semble difficile à envisager. 

En revanche, vous pouvez agir à votre petite échelle pour limiter votre consommation de chauffage et de clim’. Par exemple, il suffit parfois de fermer les portes et fenêtres pour maintenir la chaleur dans une pièce. A l’inverse, il est préférable de les ouvrir pour aérer en été et faire des courants d’air. 

Lorsque vous quittez le bureau après votre journée de travail, pensez à couper le système de ventilation pour qu’il ne tourne pas inutilement toute la nuit. En quittant une pièce, n’oubliez pas d’éteindre la lumière et de mettre en veille ou éteindre les appareils non utilisés (écrans d’ordinateur par exemple). En résumé, sur votre lieu de travail, adoptez les mêmes réflexes que chez vous car même si vous ne payez pas les factures, c’est très simple ! 

Réduisez vos déchets grâce au tri sélectif ! 

 Chaque année en France, nous produisons près de 800 millions de tonnes de déchets, dont 350 millions concernent des déchets organiques biodégradables. En moyenne, chaque Français produit donc 600 kg de déchets par an ! Alors, qu’attendons-nous pour agir, y compris en entreprise ? 

Il existe de nombreuses solutions pour limiter les déchets sur son lieu de travail à commencer par le tri sélectif. Il est tout à fait possible de mettre à disposition des salariés des poubelles différentes pour chaque type de déchet avec des consignes explicatives pour sensibiliser tout le monde. 

Pour limiter encore plus la quantité de déchets, nous vous conseillons de recycler les feuilles imprimées en brouillon. Vous pouvez également les ramener chez vous, pour que vos petits artistes en herbe expriment leur talent (c’est toujours mieux que les murs blancs de votre maison, non ?). 

L’impact de la pause déj’ sur les déchets générés 

La pause repas est souvent synonyme de déchets ; entre les emballages cartonnés ou plastifiés et les restes de nourriture, les poubelles se remplissent à une vitesse impressionnante. Pourtant, vos légumes et vos épluchures de fruits pourraient avoir une seconde vie dans un compost organique. De plus en plus d’entreprises, y compris en zone urbaine, ont opté pour ce système. Il faut bien évidemment prévoir de l’évacuer lorsqu’il est plein ; cela peut intéresser un salarié qui, chaque année, nourrit sa terre pour faire son propre potager. 

Enfin, vous devez dès à présent vous habituer à apporter vos couverts pour déguster votre repas puisqu’à partir du 1er janvier 2021, les produits en plastique à usage unique seront interdits à la vente. Cela concerne les couverts, les assiettes, les pailles ou encore les touillettes. Une bonne raison d’opter pour des ustensiles réutilisables en bambou par exemple ! 

Changez de moyen de transport au profit de l’environnement 

La pollution de l’air est également un sujet incontournable lorsque l’on parle de développement durable et d’environnement. En dehors des industries qui tentent de faire des efforts pour réduire leurs émissions de CO², nous pouvons tous agir à notre échelle. 

Vous habitez et travaillez en ville ? Vous ne supportez plus les embouteillages matin et soir ? Vous pouvez privilégier les déplacements en “mode doux” ; vélo, trottinette, skateboard sont autant de moyens de transport que nous croisons régulièrement dans la rue et qui permettent de limiter le nombre de voitures dans les rues, et donc les gaz d’échappement. D’ailleurs, pour encourager leurs salariés à utiliser ces moyens de déplacement, de nombreuses entreprises versent une indemnité pour chaque kilomètre parcouru entre le lieu d’habitation et le lieu de travail. 

Vous pouvez aussi privilégier le covoiturage entre collègues ou entre voisins si vous faites les mêmes horaires et le même trajet. En plus de limiter la pollution, vous partagez des moments conviviaux tout en vous motivant pour la journée à venir. Vous réduisez également la fatigue en organisant un roulement. 

Enfin, les transports en commun sont également efficaces pour agir en faveur de l’environnement, notamment lorsqu’ils sont électriques. Les abonnements sont pris en charge à hauteur de 50% par les employeurs, encourageant ainsi les salariés à les utiliser chaque jour pour venir sur leur lieu de travail. 

Travaillez avec des partenaires écoresponsables et locaux 

Pour mener une politique de développement durable cohérente, les entreprises doivent voir au-delà de leurs murs car un projet d’une telle envergure dépasse les limites du lieu de travail. Il doit intégrer les prestataires externes, les partenaires commerciaux et les clients. 

Par exemple, pour les goodies (objets publicitaires), il est vivement recommandé de choisir des objets en matière biodégradable et si possible made in France. A travers ces choix éthiques, vous renvoyez une image positive de votre entreprise à vos prospects et clients. C’est un marché qui rencontre un franc succès ! 

C’est également en choisissant des fournitures de bureau écoresponsables, des professionnels de l’événementiel engagés dans le respect de l’environnement ou encore en optant pour une flotte de véhicules hybrides que vous participez, à votre échelle, à préserver notre planète. 

Engagez vos collègues et votre hiérarchie dans des actions concrètes 

S’il existe une semaine du développement durable, cela ne veut pas dire qu’il faut concentrer tous ses efforts sur cette période uniquement. Tout au long de l’année vous pouvez mener des projets au sein de votre entreprise pour sensibiliser vos collègues (nouveaux et anciens) et votre hiérarchie. De nombreuses opérations collaboratives peuvent être organisées, sans mobiliser trop de moyens ni de temps. 

Par exemple, vous pouvez nouer des partenariats avec des producteurs locaux pour faire livrer des fruits et légumes sur votre lieu de travail directement. Des sociétés comme Maréchal Fraîcheur ou Potager City connaissent un franc succès dans les grandes villes.  

Si vous disposez d’un restaurant d’entreprise, vous pouvez prévoir des menus végétariens réalisés avec des produits locaux. L’idée est de partager des valeurs, des idées et d’ouvrir les esprits, sans pour autant faire la morale aux carnivores. 

Enfin, vous pouvez réaliser des travaux manuels en équipe. La construction d’un hôtel pour insectes, l’installation de ruches ou encore la gestion d’un potager commun sont autant d’actions conviviales que vous apprécierez partager avec vos collègues de travail. 

Alors, prêt à vous retrousser les manches pour préserver notre planète ?