17/04/2020

Rechercher un emploi pendant le confinement : bonne ou mauvaise idée ?

Après avoir testé toutes les recettes de cuisine, après avoir pris 15 kilos de muscle, vous cherchez une nouvelle activité pour vous occuper pendant le confinement. Et si vous en profitiez pour rechercher un nouvel emploi près de chez vous ? Cette situation peut vous réserver de belles surprises !

Consultez les sites emploi pendant le confinement

Tous les sites emploi sans exception ont connu une baisse importante du nombre d’offres d’emploi diffusées depuis la mise en place du confinement le 17 mars 2020. En raison de la fermeture obligatoire des entreprises de tous les secteurs d’activité, les recrutements ont été mis en pause. Mais il reste encore des offres à pourvoir dans le secteur médical, le transport et la logistique, ou encore la grande distribution.

Sur LIP SAFARI, de nouvelles offres d’emploi continuent d’être publiées chaque jour par les chargés de recrutement. CDI, CDD et missions d’intérim dans toute la France sont à pourvoir. Nous vous conseillons alors de profiter du confinement pour rechercher un emploi ! Avec un peu de chance (et en fonction de votre profil), vous pourrez être surpris de l’impact positif du Covid-19 sur votre carrière.

Vous souhaitez trouver un nouvel emploi près de chez vous ? Consultez sans plus attendre les annonces disponibles sur votre jobboard LIP SAFARI !

Profitez du confinement pour (re)faire votre CV

Voilà un mois que vous êtes confiné chez vous et que vous variez les activités autant que possible pour vous occuper l’esprit et le corps. Mais avez-vous pensé à l’après-confinement ? Si vous êtes déjà en poste, la reprise du travail devrait se faire progressivement à partir du 11 mai prochain. Il va falloir alors reprendre un rythme, tout en respectant les mesures qui seront imposées par vos employeurs.

Pendant ce confinement forcé, vous avez peut-être pris le temps de faire le point sur votre vie professionnelle. Il vous est même arrivé de vous demandez si, finalement, vous êtes vraiment épanoui à votre poste, dans votre entreprise. Peut-être qu’il est temps d’opérer une reconversion professionnelle ? Peut-être faut-il démarrer une nouvelle aventure professionnelle ?

Enfin, dans cas où vous étiez sans emploi avant le confinement, la recherche d’un nouveau job était déjà votre quotidien. En revanche, finis les rendez-vous à Pôle Emploi, finis les entretiens physiques avec les recruteurs mais heureusement, grâce aux outils digitaux, vous avez la possibilité de continuer votre recherche d’emploi et de mener des entretiens virtuels. Ce n’est pas donc pas la situation actuelle qui doit vous empêcher de démarrer une nouvelle vie pro, bien au contraire ! Profitez de ce moment chez vous, au calme (sauf si vous avez des enfants), pour faire ou actualiser votre CV.

Quelques conseils pour rédiger un CV efficace

Ca y est, vous êtes décidé à prendre votre avenir en main. Ni une, ni deux, vous branchez l’ordinateur et vous ouvrez un logiciel de traitement de texte. Il vous reste maintenant à organiser vos coordonnées, votre parcours universitaire et vos expériences professionnelles sur une feuille seulement.

Nous vous conseillons de commencer par noter sur une feuille de papier les différents points que vous souhaitez absolument indiquer sur votre CV. Ensuite, organisez vos informations par blocs ou lignes thématiques. N’oubliez pas que votre CV doit être facilement compréhensible pour les recruteurs ! Enfin, apportez des couleurs, des formes, des typographies modernes qui vous correspondent et qui ne nuisent pas à la lecture de votre parcours. Si vous n’êtes pas à l’aise avec le design de votre CV, ne vous improvisez pas artiste, cela risque de vous desservir.

Envoyez des candidatures spontanées aux entreprises qui vous intéressent

Malgré la situation difficile que vivent les entreprises françaises face au coronavirus, l’après-confinement sera synonyme de reprise des activités. Elles auront besoin de main d’oeuvre supplémentaire pour répondre aux commandes des clients. C’est là que votre candidature spontanée, envoyée pendant le confinement, peut jouer en votre faveur !

Nous vous conseillons de profiter de votre temps off pour identifier les entreprises qui vous correspondent, qui ont des valeurs similaires aux vôtres et qui proposent des services ou produits que vous appréciez. Une fois que vous avez listé vos proies, regardez sur les sites web s’ils disposent d’un espace de candidature. Si oui, vous n’avez plus qu’à remplir le formulaire, tout en précisant que vous êtes motivé pour venir en aide face à la situation. Si non, essayez de trouver un formulaire de contact ou une adresse email pour envoyer votre candidature spontanée.

Enfin, ne soyez pas surpris si vous n’obtenez pas de réponse après quelques jours, voire semaines. La situation du confinement a obligé les salariés à s’organiser et les recrutements peuvent être mis entre parenthèses. Dans ce cas, tenez un tableau de candidature à jour et prévoyez de relancer par email prochainement, puis par téléphone pour obtenir une réponse définitive.

Développez vos compétences techniques pendant le confinement

Etre enfermé chez soi peut être source de stress, notamment après deux mois de confinement. Pour autant, il est essentiel d’entretenir sa mémoire et de faire travailler son cerveau. Pour aider les salariés, de nombreuses entreprises ont décidé de mettre à disposition gratuitement des formations techniques à l’utilisation d’un outil ou pour apprendre une notion liée à un métier.

De son côté, le ministère du Travail a annoncé la prise en charge financière des “formations réalisées sur le temps de travail des professionnels en chômage partiel”. L’objectif est d’inciter les employeurs à continuer à investir dans les compétences de leurs salariés, même en période de confinement face au coronavirus. Les actions de validation des acquis de l’expérience (VAE) et de bilan de compétences sont également prises en charge par l’Etat. Pour en bénéficier, l’employeur doit faire une demande auprès de la direction régionale du Travail dont il dépend pour percevoir l’aide à la formation.