12/07/2019

Quels sont les impacts d’une semaine de quatre jours travaillés ?

D’après l’étude « The Workforce View in Europe 2019 » réalisée par l’ADP, 60% des Français sont partisans des semaines de quatre jours de travail. Et vous, pour ou contre une journée de repos supplémentaire chaque semaine ?

Une étude sur la semaine de quatre jours réalisée à l’échelle européenne

Le sujet de l’emploi est inépuisable, et les études ne cessent de révéler des chiffres intéressants, qui donnent à réfléchir. En octobre 2018, l’ADP a réalisé une enquête auprès de 10 000 salariés européens, dont 1 410 français afin de recueillir leur avis sur la fameuse semaine de quatre jours.

Chez nos voisins européens, les avis sont partagés. 63% des Espagnols sont intéressés par la semaine de quatre jours, contre 61% des Anglais et 61% des Hollandais. En revanche, les Polonais ne seraient que 38% à approuver ce changement de rythme. Mais qu’en est-il en France ?

Des salariés français majoritairement pour la semaine de quatre jours

L’étude de l’ADP révèle que 83% des salariés français accepteraient d’augmenter le nombre d’heures travaillées sur quatre jours afin de maintenir leur salaire. Seuls 17% des répondants souhaiteraient travailler moins au risque de percevoir une rémunération moins importante. Et oui, cela soulève une question financière importante tant pour les salariés que pour les dirigeants d’entreprise qui, en dehors de satisfaire leurs employés, doivent s’assurer que leur société continue de tourner tout au long de l’année.

Des avis divergents en fonction de l’âge des salariés

Une fois encore, les avis divergent entre les personnes en milieu de carrière et les millenials. D’un côté, 62% des salariés ayant entre 35 et 44 ans se disent prêts à travailler davantage pour maintenir leur salaire. De l’autre, les 25-34 ans pourraient accepter de revoir leur rémunération à la baisse si la semaine de travail ne durait que quatre jours.

Quels seraient les impacts d’une semaine de quatre jours ?

La semaine de quatre jours pourrait avoir des impacts bénéfiques sur la productivité et l’équilibre entre la vie pro et la vie perso qui est de plus en plus recherché par les salariés français. Avoir un jour de plus par semaine pour le partager avec ses proches ou pour gérer ses affaires personnelles semble être une bonne idée. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aurait pas d’impact négatif sur les salariés. En effet, le fait d’élargir la plage horaire peut générer un stress supplémentaire, notamment chez les personnes qui se sentent déjà débordées.

Remise en question du modèle d'entreprise classique

La mise en place de la semaine de quatre jours est un sujet très complexe puisqu’il remet en question de nombreuses habitudes ancrées notre culture d’entreprise. Que deviendraient les contrats à temps partiel (80%) ? Quelle serait l’amplitude horaire idéale pour allier productivité et respect du temps de repos des salariés ? Il faudra également repenser tout le système pour celles et ceux qui travaillent de nuit ou qui tiennent des commerces… Si ce sujet n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement actuel, il est probable que les nouvelles formes d’entreprises et les nouveaux statuts de salariés incitent les entreprises à revoir la semaine de cinq jours…