Les principaux avantages du télétravail en France

27/07/2018 Nos conseils emploi

Partager

Les principaux avantages du télétravail en France

Depuis plusieurs années, le télétravail en France fait l’objet de nombreuses études auprès des entreprises et des salariés de tous les secteurs d’activité. Cette nouvelle organisation du travail relève la fois d’une demande sociale, économique mais également environnementale. En 2018, seulement 18% des salariés français télétravaillent officiellement mais ils sont 48% à souhaiter y recourir. Faisons le point sur la législation du télétravail et ses mesures pour être mis en place.

Ce que dit la loi française sur le télétravail

Le code du Travail définit le télétravail comme « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication. ».

En septembre 2017, les ordonnances de la loi travail ont donné un cadre réglementaire à cette nouvelle organisation du travail pour mieux répondre aux exigences des salariés et des employeurs. C’était également l’occasion de moderniser la loi en tenant compte d’un phénomène qui continue de séduire de plus en plus de Français.

Comment une entreprise doit-elle procéder pour mettre en place le télétravail ?

Le télétravail peut être mis en place de différentes façons au sein des sociétés. Soit il existe un accord collectif, et dans ce cas c’est lui qui détermine les conditions du télétravail. Soit une charte a été élaborée par l’employeur après avis du Comité social et économique (CSE). Si aucun des deux n’est possible, un simple accord oral ou par email entre l’employeur et le salarié suffit pour déterminer et valider la mise en place du télétravail. Et oui, plus besoin d’avenant ou de nouveau contrat de travail ! En simplifiant les démarches, les managers et les leurs salariés gagnent du temps dans le processus d’instauration du télétravail.

Télétravail régulier ou occasionnel, les deux sont prévus par la loi

Depuis l’ordonnance dite « Macron », la condition de régularité n’est plus la seule à être encadrée. Vient s’ajouter à la loi le télétravail occasionnel, couramment utilisé dans les grandes villes lorsque les transports en commun font grève par exemple, ou bien en cas d'intempéries. 

Le télétravail en cas d'arrêt maladie ?

Légalement, lorsqu'un salarié est en arrêt maladie, il ne doit pas réaliser des missions professionnelles. Cela peut avoir un impact important sur certaines sociétés, notamment lorsque la personne en arrêt ne peut pas être remplacée rapidement. De plus, certains arrêts de travail ne rendent pas le salarié incapable de travailler. Par exemple, une secrétaire qui s'est cassée la jambe peut tout à fait répondre au téléphone et envoyer des email. Face à ce constat, et au nombre importants d'arrêt de travail mineurs, le Gouvernement semble s'intéresser à la mise en place du télétravail dans certains cas. Affaire à suivre...

Les avantages du télétravail pour les salariés, les employeurs et les pouvoirs publics

Un équilibre vie pro et vie perso et des économies de temps et d’argent

D’après une enquête réalisée en mars 2018 par l’Observatoire Enedis auprès de 1 000 actifs en France, le télétravail permet de mieux gérer l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (60%), réduire la pollution et la perte de temps dans les transports (50%), préserver la santé des salariés (31%) et conserver un meilleur climat social dans l’entreprise (16%).

Exercer sa profession une ou deux journées par semaine chez soi, c’est économiser du temps et de l’argent, et cela participe considérablement à la motivation et à la fidélisation des salariés qui prennent conscience que leur employeur et leur manager leur font confiance.

En effet, le télétravail permet également aux salariés de disposer d’une plus grande autonomie dans les missions qui leur sont confiées. Les managers n’étant pas à proximité, il faut apprendre à gérer seul(e) des situations complexes. Enfin, à l’heure des openspaces dans lesquels nous sommes constamment sollicités, travailler seul(e) chez soi, au calme, facilite la concentration de l’esprit et améliore ainsi l’efficacité des salariés.

On pourrait alors croire que le télétravail n’a que des avantages. Mais pour 34% des personnes interrogées par l’Observatoire Enedis, le télétravail n’est pas envisageable car elles estiment avoir besoin d’un cadre professionnel.

Enfin, lorsque l’on travaille à domicile, le phénomène d’isolement peut impacter considérablement l’expérience. Il n’est pas rare que des salariés idéalisent le télétravail mais après quelques mois de test, ils se rendent compte que la solitude est pesante.

Pourquoi les employeurs doivent faire confiance au télétravail ?

De nombreux employeurs sont encore frileux quant à la mise en place du télétravail dans leurs entreprises. Et pourtant, les différentes études menées ont prouvé qu’il était bénéfique pour les résultats. Entre l’accroissement de la productivité, les économies sur les locaux et dépenses courantes, l’amélioration de la qualité de vie au travail des salariés, et une plus grande implication des salariés, le télétravail semble une solution favorable. Enfin, plusieurs sociétés ont constaté une diminution importante du taux d’absentéisme, souvent provoqué par des aléas personnels qui obligent les salariés à poser des jours dans la précipitation.

Une meilleure circulation routière grâce au télétravail

Après les salariés et les employeurs, les pouvoirs publics bénéficient indirectement du télétravail. Qui dit moins de déplacement, dit moins de pollution et une meilleure fluidité du trafic routier ! Le télétravail semble être prise très au sérieux par le Gouvernement, ce qui explique les nouvelles ordonnances de septembre 2017 souhaités par le Président de la République. Bref, en choisissant de travailler à domicile ou dans un espace de coworking, vous faites du bien à votre porte-monnaie, à vos poumons et à la planète. Qui dit mieux ?

Quelles sont les conditions indispensables au télétravail ?

Tout d’abord, les salariés souhaitant télétravailler doivent obtenir l’accord écrit ou oral de leur employeur. Ensemble, ils déterminent les conditions et s’accordent sur le processus de suivi des tâches réalisées. Cela peut passer par plusieurs appels journaliers, un dossier partagé en ligne ou encore des échanges via des messageries comme Skype.

Ensuite, il faut que le salarié puisse disposer du matériel, des logiciels et des accès lui permettant de travailler comme s’il était à son bureau. A ce sujet, l’employeur n’est pas obligé de fournir les équipements à ses salariés en télétravail. Il doit donc s'assurer que chaque employé possède le matériel nécessaire (téléphone, ordinateur, connexion internet privée, etc).

Ces points essentiels doivent être abordés avec le manager pour s’assurer que toutes les conditions sont réunies pour travailler sereinement et efficacement à distance. Enfin, les employés doivent faire preuve d’organisation, de sérieux et de transparence pour prouver qu’ils respectent leurs engagements et leur temps de travail.

Vous êtes à la recherche d'un emploi qui peut être exercé en télétravail ? Consultez les sites de recherche d'emploi ! Vous trouverez une multitude de postes à pourvoir dans les secteurs propices au travail à domicile.

Comment vérifier que le salarié a travaillé pendant sa journée de télétravail ?

Maintenant que la loi semble vouloir donner un sens au télétravail et à sa pratique courante dans les entreprises françaises, reste à convaincre les employeurs de ses bienfaits. La difficulté ne semble pas être d’accepter ou de refuser cette méthode de travail, mais plutôt d’appréhender le contrôle des missions effectuées. En effet, les managers s’interrogent sur la façon de savoir qu’un salarié a travaillé pendant 8 heures, comme il le ferait au bureau. Pour cela, il existe des solutions simples et efficaces ; l’organisation de points téléphoniques réguliers à des horaires précis, l’envoi d’emails récapitulatifs, la définition de délais ou d’objectifs de charge de travail. Les managers et dirigeants vont devoir apprendre à perdre un peu le contrôle et à faire confiance à leurs employés pour que le télétravail porte ses fruits et permettent aux salariés d’être efficaces même à distance.

L’employeur doit motiver son refus

Chaque entreprise est capable de déterminer quels sont les postes éligibles au télétravail. Certaines professions sont parfaitement adaptées à ce type d’organisation, notamment lorsque les outils nécessaires peuvent être transportés (ordinateur, téléphone, logiciel…). Si votre employeur vous refuse votre demande, il doit motiver sa réponse en apportant des éléments objectifs, qui n’ont pas été déterminés par la loi. Il est important pour le manager ou l’employeur de justifier son refus en proposant des solutions alternatives afin de ne pas frustrer le salarié.

Accident du travail sur le lieu de télétravail

Désormais, les télétravailleurs ont exactement les mêmes droits que les salariés travaillant dans les bureaux de l’entreprise. C’est également le cas en cas d'accident survenu à domicile ou sur le lieu de coworking pendant les horaires de travail. Ainsi, les télétravailleurs sont sécurisés, même à distance. En revanche, si l’employeur arrive à prouver que l’accident s’est déroulé en dehors des horaires effectifs d’activité, la présomption est annulée.

Le volontariat reste la règle

Enfin, le télétravailleur ne peut en aucun cas être imposé aux salariés. Ils sont les seuls à pouvoir demander à leur employeur l’accord pour travailler de chez eux, régulièrement ou occasionnellement. Si votre employeur souhaite que vous fassiez du télétravail, vous n’avez aucune obligation à accepter et votre refus ne peut pas être considéré comme une rupture du contrat de travail. En résumé, pas d’obligation, ni pour l’employeur, ni pour les salariés !

Quand demander de faire du télétravail ?

Contrairement aux idées reçues, le télétravail n’est pas réservé aux femmes et hommes ayant une famille à gérer. Quel que soit l’âge, quelle que soit la situation familiale, tout salarié peut demander à son manager la mise en place du télétravail. Vous pouvez formuler votre demande à tout moment de l'année, tout comme une demande d'augmentation de salaire.

Partager

Retour en haut