21/07/2020

L’emploi plaquiste est un métier polyvalent aux nombreuses perspectives professionnelles

Ouvrier du bâtiment, l’emploi de plaquiste ou plâtrier-plaquiste consiste à poser des cloisons et faux plafonds dans des bâtiments neufs ou en rénovation. Selon Ouest France Emploi, il y aurait chaque année en France environ 2 500 postes disponibles de plaquiste. Découvrez cette profession du second-oeuvre qui peine à trouver de la main d’oeuvre qualifiée.

L'emploi de plaquiste recrute dans le bâtiment

Vous recherchez un emploi de plaquiste près de chez vous en CDI, CDD ou en mission d’intérim ? Découvrez sans plus attendre les nombreux postes à pourvoir toute l’année et partout en France ! Quel que soit votre niveau d’expérience, il y a forcément une offre qui vous correspond ! Postulez sans plus attendre et en seulement quelques clics en ligne sur votre jobboard préféré LIP SAFARI. 

Les particularités du métier de plaquiste professionnel

Une fois le travail du maçon terminé, le plaquiste intervient sur le chantier pour apporter les finitions aux murs récemment dressés. Constructions neuves, rénovation ou restauration de bâtiments, l’emploi plaquiste opère sur tous les types de bâtiments en fonction des besoins. 

Emploi de plaquiste : quelles sont les tâches quotidiennes ?

La principale mission du plaquiste consiste à monter sur différentes surfaces (sol, mur ou plafond) des plaques de préfabriqué communément appelées “placo”. Elles peuvent être en bois, métal, plastique, ou plâtre. Il va ensuite les enduire, les lisser et les relier à l’aide de joints. Cette installation a pour but d’aménager, isoler ou décorer des espaces intérieurs. Il est souvent amené à agencer des bureaux, préparer les murs pour supporter les meubles de cuisine, des stands et corriger les caractéristiques phoniques ou géométriques d’une pièce.

Les compétences et qualités d’un plaquiste qualifié

Ce professionnel, souvent polyvalent lorsqu’il intervient sur de petits chantiers, applique des consignes de travail méticuleuses et a le goût du détail. En effet, il doit travailler au millimètre près en utilisant du matériel de traçage au laser pour assurer une parfaite précision. Il sait étudier et interpréter des schémas d’installation qui lui servent à effectuer ses tâches. Il exerce un métier technique puisqu’il doit prendre des mesures, tracer, coller et appliquer des enduits. Il effectue également la pose de coffrages et d’habillages pour des gaines techniques afin de camoufler différents circuits. Mais le plaquiste est aussi créatif car il réalise, entre autres, des éléments de décoration comme des moulures en plâtre ou faux marbres, des corniches et lucarnes.

Habile de ses mains, il est bricoleur et sait manier des outils simples comme les niveaux et équerres mais également des machines spécifiques. Organisé, il doit s’assurer du bon approvisionnement de ses chantiers pour respecter les délais imposés.

L'importance d'avoir de bonnes conditions physiques

En hauteur sur des échafaudages, penché, accroupi, gestes répétés et port de charges lourdes font de l’emploi plaquiste un métier pouvant s’avérer éprouvant physiquement. Ce professionnel, souvent contraint d’adopter des postures inconfortables et contraignantes, doit avoir une bonne condition physique pour exercer sa profession sans prendre de risque pour sa santé. 

Comment devenir un plaquiste professionnel en France ?

Pour devenir plaquiste, vous devez suivre une formation professionnelle. Diplôme en poche, vous aurez alors de grandes chances de trouver un emploi de plaquiste rapidement car les opportunités à saisir sont nombreuses. Découvrez les cursus qui conduisent à ce métier du second-oeuvre.

Les études qui mènent à l’emploi de plaquiste

Selon votre niveau d’études, plusieurs formations professionnelles vous permettent d’accéder à un emploi de plaquiste. Avant le baccalauréat, vous pouvez passer un CAP plâtrier-plaquiste ou une mention complémentaire plaquiste (diplôme national qui vise à donner une qualification spécialisée dans un objectif d'insertion professionnelle). Il existe également le bac professionnel aménagement et finition du bâtiment ou encore le brevet professionnel plâtrerie-plaques. Après le bac, vous pouvez continuer avec un BTS aménagements et finitions. 

A noter que les techniques de pose et les matériaux utilisés sont sans cesse en évolution, le plaquiste devra alors actualiser ses compétences et connaissances en suivant des stages de formation continue tout au long de sa carrière pour assurer un service de qualité à ses clients.

L’emploi de plaquiste, salaire et évolution professionnelle

Le salaire d’un plaquiste varie en fonction de plusieurs facteurs : la zone géographique où il exerce sa profession, son expérience et sa spécialisation. Contrairement aux idées reçues, ce métier est plutôt bien rémunéré lorsqu’on fait ses preuves. Selon le site web l’Expert Comptable, un plaquiste débutant gagne en moyenne 1 480 euros brut par mois. Au fil de sa carrière, il pourra prétendre à une rémunération d’au moins 2 500 euros brut.

Quant aux évolutions professionnelles possibles, elles sont nombreuses ! En se spécialisant dans les travaux d’aménagement et de finition des intérieurs, l’emploi de plaquiste peut se transformer en staffeur-ornemaniste. Il s’agit ici de réaliser des éléments de décoration en plâtre ou en matériau imitant la pierre pour habiller un intérieur ou restaurer une construction ancienne. Il pourra aussi devenir chef d’équipe ou de chantier. Enfin, nombreux sont les plaquistes à créer leur propre entreprise pour être indépendant.