25/03/2019

Blagues au travail : l’humour a-t-il sa place dans le monde professionnel ?

Chaque 1er avril, les enfants accrochent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades de classe avant de crier « poisson d'avril ! ». Il est coutume de se faire des plaisanteries ou canulars entre amis ou entre collègues. Les blagues au travail sont-elles vraiment les bienvenues ? Peut-on rire de tout avec tout le monde ? Voici nos réponses (très) sérieuses !

Les blagues au travail nous rendent heureux et joyeux

Utilisé à bon escient, l’humour permet de motiver et renforcer la cohésion d’équipe au travail. Il est également indispensable pour rendre le quotidien plus agréable. Travailler avec le sourire, c’est réussir 95% de sa journée, non ?

Les blagues entre collègues boostent les performances des salariés

Dès les premiers pas à l’école, rire est synonyme de déconcentration. Pourtant, il n’est pas interdit, bien au contraire ! A tout âge, il est recommandé de rire plusieurs minutes par jour… Les scientifiques s’accordent même à dire que cela prolonge l’espérance de vie :)

Dans le monde professionnel, travailler dans la joie et la bonne humeur est loin d’être contre-productif. Plus vous êtes heureux, plus vous avez une approche positive de votre emploi. Par conséquent, un salarié joyeux, qui raconte des blagues à ses collègues, est davantage motivé pour réussir les missions qui lui sont confiées.

Eviter le burn out en racontant des blague au travail

A l’heure où le burn-out touche de nombreux salariés et fait partie de la liste des “problèmes associés à l’emploi ou au chômage”, l’humour au travail pourrait s’avérer être une excellente arme anti-stress. En effet, le rire possède des qualités exceptionnelles comme celles d’aider à faire baisser la pression, libérer des neurotransmetteurs comme la dopamine, aussi appelée la “molécule du bonheur”, et donc d’apporter de l’énergie positive. Alors, qu’attendez-vous pour rire ?

Le top 5 des meilleures blagues à faire à ses collègues de travail

Si vos collègues travaillent sur ordinateur et s’ils disposent d’une souris, amusez-vous à mettre un bout de scotch au niveau de la cellule. Avant de s’apercevoir de la supercherie, la personne va croire que son ordinateur est planté. Elle risque alors d’appeler le service informatique à la rescousse. Voilà une bonne partie de fou rire en vue !

On vous révèle maintenant un classique qui fonctionne toujours, notamment si vous avez déjà été victime de cette blague au travail. Installez-vous sur le siège réglable de votre collègue, et descendez ou montez le au maximum/minimum. Il risque d’être surpris en revenant à son poste, croyez-nous !

Certains de vos collègues de bureau n’ont pas mis leur ordinateur en veille avant de partir en pause ? Tant pis pour eux ! Si vous maîtrisez un minimum l’outil informatique, voilà une blague qui rend complètement fou. Faites un imprime écran du bureau puis supprimez les raccourcis. Modifiez le fond d’écran en mettant votre capture, sur laquelle figurent les raccourcis aux applications et dossiers. Ni vu, ni connu, l’illusion est parfaite ! Attendez que votre collègue revienne à son poste et regardez discrètement sa réaction. Nous sommes certains qu’elle vaudra le détour ! Dans le même esprit, vous pouvez aussi retourner l’écran à 90° ou 180° grâce à un raccourci clavier (astuce disponible sur internet).

Quel que soit votre métier, vous pouvez piéger vos collègues de travail avec une blague simple et efficace. Il vous suffit de vous munir d’un bout de papier, du numéro de téléphone d’un zoo, d’un magasin ou bien d’un restaurant et d’inviter votre confrère à rappeler cette personne qui souhaitait lui parler. Restez à côté de lui le temps de l’appel, vous n’allez pas être déçu de l’expérience !

Enfin, pour les plus vicieux d’entre vous, nous avons LA blague parfaite. Il vous suffit d’ouvrir votre boîte email, et de rédiger un faux email que vous souhaitez transmettre à votre collègue. En haut de l’email, ajoutez les coordonnées de l’émetteur (votre DRH, votre patron, votre manager…) et précisez à votre binôme de travail que vous avez reçu ce message pour lui. A vous de faire preuve d’imagination concernant le contenu de l’email, mais attention, ne prenez pas le risque d’être convoqué ou blâmé ! Rester professionnel, voilà le secret d’une bonne blague au travail.

Le chief happiness officer, garant du bonheur des salariés

Le sujet du bien-être au travail est sur les bureaux de tous les dirigeants d’entreprise souhaitant améliorer les conditions de travail de leurs collaborateurs. Il ne suffit plus de mettre à disposition des salariés un babyfoot, une télévision ou une salle de sport pour dire que les employés ont tout pour être heureux. 

Pour aller plus loin, un nouveau métier a vu le jour il y a quelques années, celui de Chief Happiness Officer, ou “responsable du bonheur” en français courant. Son rôle très sérieux et important consiste à améliorer la productivité et l'efficacité des salariés en favorisant leur bien-être et en améliorant la convivialité entre collègues. Grâce aux différentes mesures qui peuvent être mises en place, le taux d’absentéisme des salariés peut être réduit de façon considérable, ce qui est très bénéfique pour une société.

Blague au travail : où se situe la frontière entre rire et malaise ?

On dit souvent que le rire est une arme. Dans votre vie privée, il vous permet de faire passer des messages sans blesser quelqu’un, ou de détourner la réalité pour mieux l’accepter. Dans le monde professionnel, c’est pareil ! Le rire et les blagues au travail peuvent désamorcer des situations parfois difficiles et complexes auxquelles vous ne trouvez pas de solution immédiate. En revanche, il est risqué de miser sur l’humour à chaque fois, et avec tout le monde. Même si la spontanéité est une grande qualité, il faut être prudent et réfléchir avant de prendre la parole pour ne pas offusquer et vous mettre vos collègues à dos.

Oui à l’humour au travail mais toujours avec bienveillance

Qui n’a jamais eu de fou-rire suite à une bonne blague racontée par un collègue de travail ? Cette boutade qui fait rire jusqu’aux larmes et à s’en décrocher la mâchoire. Cette situation vous booste pour la suite de la journée. Vous avez eu votre dose de dopamine, maintenant, il faut retourner à vos occupations afin de ne pas vous attirer des ennuis.

D’un côté, il y a les partisans de la liberté d’expression. Ceux là diront qu’on peut rire de tout, avec tout le monde, peu importe le lieu où on se trouve ni le contexte de l’échange. De l’autre, il y a les plus prudents, ceux qui considèrent que des sujets tristes, obscures peuvent être sujet à des blagues mais seulement avec des personnes qui ont le même humour et qui ne les jugeront pas.

N’oubliez pas que l’humour a pour but de créer une cohésion, et non pas de blesser vos collègues. Aussi, nous vous recommandons vivement d’éviter certains sujets sensibles comme la politique, les religions, les minorités, les origines…

Que dit la loi française sur le rire et les blagues au travail ?

EN 2015, la loi Rebsamen relative au dialogue social et à l’emploi prévoit une notion “d’agissement sexiste”. Celle-ci précise que "nul ne doit subir d'agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d'une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant." En d’autres termes, toutes les formes de sexisme dissimulées sous forme de plaisanteries sont punies par le Code du travail.

Même si ces débordements sont difficilement identifiables, selon une étude rendue par le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE), au cours de l'année 2017, 38% des Français auraient été exposés à au moins une blague jugée sexiste. 

En cas d’agissement sexiste avéré, l’auteur encourt une sanction disciplinaire (blâme par exemple), voire un licenciement pour faute grave. De son côté, l’employeur du salarié fautif peut être mise en cause s'il ne prend pas de mesures fermes.

Alors si vous voulez blaguer avec vos collègues de travail, choisissez votre répertoire et réfléchissez bien avant de commencer !