11/10/2019

Faut-il craindre le bore out, le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui ?

Dans la famille des anglicismes, après le “burn out”, je demande le… “bore out” ! A l’heure où les entreprises peinent à recruter de nouveaux collaborateurs, certains s’ennuient profondément à leur poste. Découvrez ce qu’est le bore out, pourquoi de nombreux salariés en sont victimes et comment faire pour le surmonter.

Qu’est-ce que le bore out ?

C’est en 2007 que deux consultants en management suisses ont créé la notion du bore out telle que nous la connaissons aujourd’hui.

L’expression anglaise “bore out” provient du nom “boredom” que l’on traduit “ennui” en français. Il s’agit d’une pathologie provoquée par l’ennui au travail qui peut conduire à la dépression ou au suicide dans les cas les plus graves.“ En France, il est également appelé "syndrome d'épuisement professionnel par l'ennui". 

L’ennui au travail est un tabou en France

QUi n’a jamais connu une période de baisse d’activité qui vous pousse à faire autre chose que les missions qui vous sont confiées ? Souvent, ce moment ne dure pas longtemps, et heureusement ! Pour certains salariés, la situation s’éternise, l’ennui se fait progressivement ressentir. Mais comment peut-on se plaindre alors que plus de 9% de la population française est au chômage ?! Les victimes de bore out pensent alors qu’il est préférable de ne rien dire…

Selon Valérie Cappronnier, experte en management, le bore out “peut toucher toutes les catégories socio-professionnelles” puisqu’il concerne un individu et non son métier. Pour elle, “tout dépend de la manière dont la personne conçoit son travail”. Elle recommande alors de revoir l’organisation du travail et d’étudier le syndrome sous cet angle.

Le bore out et ses conséquences sur la santé

Le problème de l’ennui au travail c’est qu’il cache un véritable manque de stimulation intellectuelle. Et pour lutter contre ce sentiment, les réactions ne sont rarement pas les meilleures ; grignoter, multiplier les pauses cigarettes, boire de l’alcool plus souvent sont autant échappatoires que choisissent les personnes victimes du bore out. Le bore out peut entraîner une baisse de moral, la perte d'estime de soi, voire même dépression. 

En 2008 déjà, une étude menée auprès de 11 238 personnes révélait que 32% des salariés européens étaient concernés par le bore out et passaient au moins deux heures par jour à ne rien faire du tout.

En 2010, une étude anglaise intitulée “Bored to death” précise que les salariés qui s’ennuient présentent un risque deux à trois fois plus élevé d’accidents cardiovasculaires que ceux dont l’emploi est stimulant. L’enquête a été menée auprès de 7 500 membres du service public en Angleterre.

Les différents symptômes du bore out

Une personne victime du bore out exprime des sentiments de démotivation, d’anxiété, d’isolement ou encore de tristesse liés à l’environnement de travail. Ces symptômes peuvent alors impacter la vie privée du salarié qui s’avère plus sensible, plus irritable que d’habitude. L’importance du mal-être peut engendrer une dépression, pouvant conduire dans le pire des cas au suicide. Il ne faut donc jamais sous-estimer votre état de santé mentale et agissez avant qu’il ne soit trop tard.

Quelles sont les causes du bore-out ?

Il existe plusieurs causes possibles de bore-out. Cela dépend avant tout de votre poste, de votre caractère et de votre manière de gérer vos missions au quotidien. En revanche, plusieurs situations peuvent engendrer un ennui professionnel important :

  • vous êtes surqualifié par rapport aux tâches qui vous sont confiées. Vous ne vous épanouissez donc pas et vous avez l’impression de ne pas être utile ;
  • votre employeur vous confie de moins en moins de travail ;
  • vous effectuez des tâches répétitives et vous ne supportez plus la routine qui s’est installée ;
  • vous n’êtes pas stimulé par de nouveaux challenges ou défis et la monotonie de votre emploi devient insupportable ;
  • vous n’avez aucune perspective d’évolution professionnelle malgré toute votre bonne volonté.

Si vous êtes concerné par une ou plusieurs de ces situations, n’attendez pas plus longtemps pour prendre des mesures !

Bore out : que faire pour en sortir ?

Avant tout, vous devez identifier les raisons pour lesquelles vous souffrez d’ennui professionnel car comme nous l’avons vu précédemment, les causes peuvent être multiples.

Il n’existe pas de solution miracle, mais il faut avant tout faire preuve de motivation et volonté pour se sortir du bore out. Il est possible que le salarié qui s’ennuie au travail n’ose pas en parler parce qu’il a honte ou qu’il culpabilise. Pourtant, le premier conseil que nous pouvons vous donner est clair : exprimez-vous !

Vous pouvez échanger avec vos collègues, votre responsable, à vos amis ou à votre famille. Choisissez une personne de confiance, qui peut vous remonter le moral et vous aider dans votre guérison. Si vous préférez une personne neutre, n’hésitez pas à solliciter votre médecin généraliste ou le médecin du travail. Il pourra vous prescrire un arrêt de travail afin que vous puissiez reprendre vos esprits.

Une fois que le bore-out est attesté, il s’avère presque impossible d’en guérir si vous ne quittez pas votre poste. Vous pouvez alors changer d’emploi dans la même société ou engager une reconversion professionnelle. Prenez le temps, repartez de zéro en réfléchissant au métier que vous souhaitez exercer.

Le saviez-vous ? Le bore out, le brown out et le burn out ne sont pas reconnus comme maladie professionnelle par l’organisation mondiale de la santé (OMS).