27/09/2019

Les salariés français sont fatigués mais fiers de travailler pour leur entreprise

L’assureur Malakoff Médéric Humanis vient de publier son onzième baromètre sur la santé et la qualité de vie au travail. Nos experts de l’emploi reviennent sur les résultats obtenus.

L’importance de la relation professionnelle et de l’équilibre vie pro et vie perso

Dans le cadre de ce onzième baromètre sur la santé et la qualité de vie au travail, 4 552 salariés français ont répondu à une enquête en ligne de 90 questions réalisée du 17 mai au 20 juin 2019.

Lorsqu’on parle de qualité de vie au travail (QVT), les salariés pensent avant tout à l’ambiance et les relations avec leurs collègues (52%), la reconnaissance (45%), la rémunération globale (42%) ou encore la conciliation vie privée / vie professionnelle (35%). Quant au contenu même du travail, seuls 25% des salariés l’ont cité. Il devient alors de plus en plus important de se sentir bien sur son lieu de travail et cela se comprend puisque nous y passons plus de temps que dans notre propre maison.

81% des répondants estiment qu’il y a une bonne entente là où ils travaillent, une augmentation de 4 points par rapport à 2018. Cela peut s’expliquer par la mise en place de nouvelles stratégies des entreprises afin de fidéliser et retenir leurs collaborateurs. Enfin, ils sont 87% à se sentir bien intégrés dans leur société (+2% par rapport à 2018).

Un lien fort entre le salarié et son entreprise

D’après le baromètre sur la santé et la qualité de vie au travail, 74% des salariés se disent fiers de travailler dans leur entreprise, 71% sont contents de venir travailler le matin et 63% sont prêts à recommander leur société à leur entourage. Pour 74% d’entre eux, l’entreprise place la sécurité de ses salariés au cœur de ses préoccupations. Ils sont d’ailleurs 73% à bénéficier d’un poste de travail adapté. En revanche, seulement 56% des salariés estiment que leur entreprise s’occupe de leur bien-être.

Des changements fréquents auxquels les salariés doivent s’adapter

Chaque société, quel que soit son secteur d’activité, évolue avec le temps. Les salariés doivent alors s’adapter aux changements, de façon plus ou moins rapide et imprévue. Au cours des 12 derniers mois, 53% des salariés ont vécu au moins un évènement au sein de leur entreprise. Il peut s’agir d’une restructuration, d’une réorganisation, d’un changement de poste ou encore d’une période de chômage technique. Face à ces changements importants, 92% des salariés disent faire en sorte de s’adapter, 76% comprennent qu’ils sont nécessaires pour le bon fonctionnement de leur entreprise et 67% adhérent aux orientations prises.

Des salariés impliqués et motivés mais toujours plus fatigués

53% des répondants à l’enquête ont révélé que leur travail est fatigant physiquement, contre 48% l’année dernière. C’est notamment le cas dans les secteurs du BTP et de l’Industrie (+6% par rapport à 2018) et des services (+6%). Cet état s’explique par la répétition de gestes (38%), la position debout ou pénible (32%) ou encore le port de charges lourdes (19%).

En plus de cette fatigue physique, 54% des répondants ont le sentiment d’être épuisés psychiquement par leur travail (+4% vs 2018). Ils sont même 44% à ressentir du stress lié à leur emploi, notamment lorsqu’ils exercent des métiers qui exigent de longues périodes de concentration (78%) ou une exécution rapide et intense des missions (70%).

Enfin, 53% des salariés interrogés estiment qu’ils ne dorment pas suffisamment. Ils sont même 16% à dormir moins de 5 heures par nuit, alors qu’il est recommandé de dormir au moins 8 heures pour être efficaces et reposés. A cela s’ajoute les troubles du sommeil dont les répercussions sur la réalisation du travail sont sévères ou légères pour 83% des répondants.

Faire du sport pour évacuer la fatigue liée au travail

Pour lutter contre l’état de fatigue et éviter le burn out, les salariés se réfugient dans la pratique d’une activité sportive (52%), de la méditation (14%), du yoga (11%) ou encore de la sophrologie (10%). En revanche, 36% des répondants avouent rencontrer des difficultés à concilier leur emploi et leurs autres engagements personnels. Pour y parvenir, 47% sont partisans des horaires de travail plus souples, 31% d’une réduction du temps de travail et 25% souhaitent avoir la possibilité de faire du télétravail.

Les salariés comptent sur leur employeur pour apporter des solutions pérennes et efficaces. Ils sont d’ailleurs 59% à être intéressés par des services pour bien dormir, 58% pour faire de l’exercice et 52% pour mieux maîtriser leur alimentation. Et si les entreprises se mettaient à prendre soin de la santé de leurs salariés ?

D’après Anne-Sophie Godon, directrice Innovation chez Malakoff Médéric Humanis, « les salariés attendent de leur entreprise des améliorations d'abord pour mieux travailler - comme davantage d'autonomie, de reconnaissances, de perspectives d'évolution et de meilleures pratiques managériales - mais aussi d'accompagnement pour prendre en compte les conséquences du travail sur leur vie personnelle ».

Le droit à la déconnexion n’est pas respecté par les salariés

Toujours selon le baromètre 2019, un tiers des salariés français et plus de la moitié des cadres disent ne pas pouvoir s’empêcher de consulter leurs email en dehors de leurs heures de travail (+12% vs 2013). Cela concerne les périodes de vacances, d’arrêts maladie mais également les soirées et les week-end. Pourtant, le droit à la déconnexion qui a vu le jour en 2016 en France est là pour rappeler à quel point il est primordial de profiter des congés pour se détacher de son emploi.

La santé et la qualité de vie au travail pour les managers

Pour améliorer la qualité de vie au travail des salariés, les managers sont en première ligne. C’est à eux que revient le rôle de s’assurer que tout va bien et de trouver des solutions pour que leurs collaborateurs se sentent bien à leur poste et dans l’entreprise.

Pour y parvenir, les managers s’estiment satisfaits de leur travail (30%) et reconnus par leur hiérarchie (67%). Ils sont 72% à adhérer aux changements de leur société et c’est une bonne chose puisqu’ils ont pour mission de convaincre leurs collaborateurs des bienfaits des décisions prises.

En revanche, 46% des managers éprouvent des difficultés à trouver un équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle. Ils sont d’ailleurs 49% à être souvent stressés et 59% restent joignables pendant leurs congés.

Si vous devez retenir une chose : quel que soit le poste que vous occupez, ne négligez jamais votre état de santé !