17/03/2020

Quels sont les impacts du coronavirus sur le marché de l’emploi en France ?

Coronavirus ou Covid-19. Voilà LE mot que nous entendons dans les médias, dans la rue, dans les quelques lieux encore ouverts au public. En dehors de provoquer le décès des personnes les plus fragiles, ce virus de l’an 2020 est un véritable tsunami pour le marché de l'emploi et l’économie mondiale. A l’échelle de la France, les conséquences des mesures indispensables imposées par l’Etat vont s'avérer dramatiques pour les dirigeants d'entreprises.

Le télétravail permet de limiter l’impact du coronavirus sur l’emploi

En France, les entreprises autorisant leurs salariés à travailler chez eux une ou plusieurs journées par semaine sont encore rares. Enfin, c’était le cas jusqu’à ce lundi 16 mars 2020, lendemain du premier discours officiel du Président de la République concernant les recommandations à appliquer pour limiter la propagation du coronavirus.

Lors de sa longue allocution, Emmanuel Macron a demandé aux entreprises le permettant de faciliter l’accès au télétravail à leurs collaborateurs, limitant ainsi les déplacements des travailleurs pour qui un ordinateur, une connexion internet et un téléphone permettent de continuer à exercer leur métier sans difficulté.

Face à ce cas de force majeur, les employeurs ont dû trouver des solutions rapides et efficaces pour que leurs employés s’organisent et s’équipent convenablement. Dans certaines sociétés, des ordinateurs portables et des tablettes ont été paramétrées en un temps record pour permettre le maintien de l’activité. Bien évidemment, tous les métiers ne sont pas éligibles au télétravail, ce qui complique considérablement la situation.

Les salariés français contraints de rester chez eux pour stopper la pandémie

Ce lundi 16 mars 2020, le Président a de nouveau pris la parole afin d’annoncer de nouvelles mesures, encore plus contraignantes pour les Français mais indispensables pour stopper la pandémie du covid-19. A compter du mardi 17 mars à 12h00, tous les Français doivent rester confiner chez eux, sauf en cas de besoin. Pour vous déplacer, vous devrez alors posséder une attestation de sortie qui pourra vous être demandée par les forces de l’ordre. Attention, si vous n’avez pas ce document, une amende pourra vous être affligée.

Les parents doivent garder les enfants à domicile

Avec la fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités, c’est toute la population française qui est concernée. Les parents sont contraints de rester à leur domicile pour garder leurs enfants. Certains peuvent continuer à faire du télétravail mais d’autres n’ont pas cette possibilité. Conscient des conséquences dramatiques que la perte de salaire peut engendrer pour les millions de Français, le Gouvernement a publié un décret obligeant les entreprises à rémunérer les parents salariés comme s’ils travaillaient normalement.

Quant aux assistantes maternelles, certaines ont décidé de ne plus garder les enfants jusqu’à nouvel ordre, afin d’éviter la potentielle transmission du Covid-19. D’autres n’ont pas d’autres choix que de continuer à travailler sans quoi elles ne toucheront aucune rémunération. Voilà une situation inédite qui risque d’impacter considérablement l’économie de notre pays, et du monde entier.

Limiter les mesures de licenciement pour sauver le marché de l’emploi

En parallèle de toutes les mesures annoncées, le gouvernement s’attelle à limiter le recours au licenciement. Pour cela, il encourage les entreprises à recourir au chômage partiel qui permet de suspendre le contrat de travail sans le rompre, tout en maintenant une partie de la rémunération du salarié.

Comment fonctionne le chômage partiel ? Quels sont ses impacts ?

La priorité des dirigeants d’entreprises est aujourd’hui de ne pas licencier leurs salariés en raison du coronavirus et de ses impacts néfastes sur le marché de l’emploi. Pour cela, les employeurs peuvent placer leurs collaborateurs au chômage partiel. Il s’agit d’un dispositif légal impliquant la Direccte.

Pendant toute la durée de cette activité à temps partiel, les salariés perçoivent 70% de leur rémunération brute horaire. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du chômage partiel, n’hésitez pas à contacter le service des ressources humaines de votre société.

Tous les secteurs d’activité concernés par le coronavirus

Progressivement, les rassemblements de personnes ont été annulés, au delà de 5 000 participants, puis 1 000, jusqu’à réduire à 100 seulement. En parallèle, tous les lieux recevant du public ont été contraints de fermer leurs portes. Cela a commencé par les lieux culturels, puis les établissements scolaires, puis tous les bâtiments qui n’ont pas d’importance vitale. Aujourd’hui, seuls les hôpitaux, les pharmacies et les magasins alimentaires sont ouverts afin de permettre aux Français de s’alimenter et de bénéficier de soins si nécessaire.

L’épidémie concerne tous les secteurs d’activité, sans exception. Les chantiers de rénovation et de construction sont à l’arrêt, les transports aériens se réduisent d’heure en heure, les agences d’emploi sont submergées d’appels pour arrêter les contrats de travail, les restaurants doivent jeter ou vendre à petits prix leurs stocks pour limiter le gaspillage alimentaire... Cette situation à laquelle nous sommes confrontés pour la première fois est une véritable tragédie pour l’économie de notre pays. Il est encore trop tôt pour mesurer les réels impacts du coronavirus sur l’emploi français mais il est certains que certaines sociétés en difficulté ne pourront pas remonter la pente, malgré les mesures importantes prises par le gouvernement (suspension des factures gaz, électricité et eau, report du prélèvement des charges sociales et patronales, garantie de l’Etat pour le remboursement des prêts bancaires...).