06/05/2021

Salaire intérimaire : calcul, négociation, acompte

Quel que soit le type de contrat de travail que vous signez, deux éléments sont primordiaux pour que vous vous épanouissiez : les missions confiées et la rémunération. Vous êtes d’accord, non ? C’est pourquoi il est important de définir en amont le salaire intérimaire que vous souhaitez percevoir. Vous orientez vos recherches selon ce critère et faites en sorte d’évoluer au cours de votre carrière. Pour tout savoir sur votre rémunération, c’est ici que ça se passe !

Le salaire d’un intérimaire au SMIC

Chaque année, le salaire minimum de croissance est revu à la hausse, avec un pourcentage plus ou moins important. Il est le revenu de base à partir duquel une entreprise doit payer un salarié, quel que soit le type de contrat de travail.

En 2021, le SMIC horaire s’élève à 10,25 euros brut. Pour un contrat de 35 heures, le SMIC brut mensuel est à 1 554,58 euros (contre 1 539,42 euros en 2020). Enfin, le montant de votre salaire intérimaire au SMIC atteint 1 231 euros net (sans compter les éventuelles primes et avantages versées par l’entreprise utilisatrice).

Négocier un salaire intérimaire avant la signature du contrat

Plus vous possédez une expérience professionnelle significative, plus vous pouvez justifier le montant de la rémunération souhaitée. Cela dépend également des missions qu’on vous confie et des responsabilités que vous devez assumer dans le cadre de votre contrat intérim.

La négociation doit avoir lieu avant la signature de votre contrat de mission puisque votre entreprise utilisatrice doit valider votre salaire intérimaire. Si vous ne tombez pas d’accord, l’une des deux parties doit trouver un compromis. Sans issue, vous êtes libre de refuser la mission et de chercher une autre opportunité.

Augmentation de votre salaire en intérim

Au cours de votre carrière professionnelle, vous allez acquérir une expérience significative et développer vos compétences. Tout cela justifie une augmentation de votre taux horaire, que ce soit en changeant d’entreprise ou non. À tout moment de votre contrat, vous pouvez demander une augmentation salariale, dès l’instant qu’elle est justifiée concrètement. Cela ne veut pas dire qu’elle sera acceptée mais si vous parvenez à démontrer qu’elle est méritée, vous avez toutes les chances de votre côté ! Attention, il ne s’agit pas d'être trop gourmand. Passez de 10,25 à 12 euros de l’heure représente une augmentation importante qui risque de faire grincer des dents l’EU.

Trouver un emploi intérimaire, c'est facile ?

Oui ! Vous êtes d'ailleurs au bon endroit puisque LIP SAFARI est un site emploi de référence. Plus de 3 000 offres d'emploi en intérim mais aussi en CDI et CDD sont à pourvoir chaque jour, dans tous les secteurs d'activité et partout en France. Quel que soit votre niveau de diplôme, vous pouvez décrocher un job rapidement ! Il vous suffit d'effectuer la recherche de votre métier et de postuler en ligne. Mais où faut-il aller ? Juste ici, dans le listing de nos offres d'emploi en intérim, CDD et CDI ! C'est simple comme bonjour, n'est-ce pas ?

Que comprend le salaire d’un intérimaire ?

Comme tout salarié, la rémunération que vous percevez comprend plusieurs éléments et pas seulement le taux horaire fixé par votre entreprise utilisatrice. Voici une liste non-exhaustive des éléments qui constituent votre paie :
-    Votre taux horaire (au minimum 10,25 euros brut) ;
-    Vos cotisations salariales qui varient selon votre statut (cadre, non-cadre, ouvrier, employé, ETAM...) ;
-    Vos primes et indemnités relatives à votre poste (transport, trajet, logement, repas...) ;
-    Vos indemnités de fin de contrat (IFM et ICCP) qui vous sont versées à la fin de votre mission.

En fonction de votre emploi, d’autres éléments de salaire intérimaire peuvent apparaître sur votre fiche de paie. Pour tout comprendre, rapprochez-vous de votre agence !

Versement de votre salaire d’intérimaire sur votre compte bancaire

Dans le cadre d’un CDD ou d’un CDI, c’est l’entreprise dans laquelle vous travaillez au quotidien qui vous verse votre salaire sur votre compte bancaire chaque mois, en fonction des heures travaillées.

En signant un contrat d’intérim, c’est votre agence qui est chargée de vous payer selon les relevés d’heures transmis par l’entreprise utilisatrice chez qui vous effectuez une mission. Si vous avez une question sur votre salaire intérimaire, vous devez alors vous rapprocher de votre agence directement. Elle est à votre disposition pour vous expliquer chaque ligne et chaque montant si besoin.

L’importance de comprendre son salaire en intérim

Quel que soit le type de contrat de travail que vous signez, il est très important que vous compreniez les indications qui figurent sur votre fiche de paie. Certaines informations sont claires, transparentes mais d’autres peuvent vous sembler plus obscures. C’est souvent le cas pour la partie protection sociale ou retraite par exemple. Dans ce cas, n’hésitez pas à questionner votre chargé d’affaires, consultant ou exploitant référent en agence. Il est expert de la paie en intérim et doit savoir vous expliquer de façon concrète de quoi il s’agit.

Vous devez également faire la distinction entre salaire brut imposable, salaire net avant impôt à la source et salaire net. Ces 3 montants figurent en bas de votre bulletin de paie intérimaire et sont bien distincts. Ce qu’il faut retenir en priorité ? La somme que vous percevez sur votre compte en banque correspond au salaire net après impôt.

Salaire intérimaire et acompte : comment ça marche ?

Comme tout salariés, vous percevez votre rémunération une fois par mois, à la date fixée par votre agence d’emploi. Cela peut être le 05, le 15 ou le 28 du mois, en fonction de l’organisation du service paie. N’oubliez pas de poser la question au moment de signer votre contrat de mission ! Vous pourrez alors décaler des prélèvements automatiques pour ne pas vous retrouver en difficultés financières.

En travaillant en intérim, il est fréquent que vous ayez besoin d’argent en cours de mois. Dans ce cas, il est tout à fait possible de demander ce que l’on appelle un “acompte sur salaire”. Il peut être versé dès l’instant que votre entreprise utilisatrice a communiqué le relevé d’heures de la semaine passée à votre agence. Vous définissez le montant qu’il vous faut, dans la limite d’un pourcentage qui varie d’une agence à l’autre. Par exemple, vous pouvez obtenir 70% de votre salaire calculé sur les heures travaillées la semaine précédente.

Voici un exemple concret : vous avez travaillé 35 heures à 10,25 euros de l’heure. Vous avez donc cumulé 358,75 euros. Votre agence autorise le versement d’acompte jusqu’à 70%. Vous pouvez alors percevoir 251,12 €. Attention, ces demandes doivent être formulées certains jours de la semaine (par exemple, le lundi et le mercredi avant 12h00) pour être pris en compte.

A savoir : lorsque vous demandez un acompte sur votre salaire intérimaire, la somme est déduite de votre salaire mensuel., vous ne percevez donc pas un salaire complet au moment de la paie mensuelle.